Denis Douce et Sébastien Tyack ont été récompensés comme il se doit vendredi après-midi au NPF Building à Rose-Hill. Ces deux sportifs ont été exact au rendez-vous sur le plan continental en ramenant tous les deux la médaille d’argent dans leurs disciplines, le jiu-jitsu et le cyclisme. Les entraîneurs José Achille et Nuvin Proag ont aussi été à l’honneur. Mention spéciale également aux 20 récipiendaires qui ont obtenu leurs certificats BECS (niveau 1).
Le jiu-jitsu est au avant-plan grâce à son spécialiste, Denis Douce. Ce dernier, médaillé d’argent aux Championnats d’Afrique (Sénégal) de la discipline en novembre dernier, a reçu la somme la plus conséquente, soit Rs 30,000 des mains du ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Devanand Ritoo. Récompense méritée pour ce combattant expérimenté qui a toujours fait honneur au pays. Le jeune spécialiste de la petite reine, Sébastien Tyack, médaillé d’argent aux Championnats d’Afrique Juniors de cyclisme sur route, s’est vu pour sa part décerné un chèque de Rs 28,000 pour sa médaille d’argent lors du contre-la-montre (clm) individuel. Sébastien Tyack est notamment le champion de Maurice de sa catégorie.
Les entraîneurs Nuvin Proag (qui accompagné Denis Douce) et José Achille (qui était aux côtés de Sébastien Tyack) ont reçu un chèque de Rs 12,000 et Rs 11,000 respectivement. Le vétéran Sylvestre Yan Too Sang, médaillé d’or des Championnats d’Afrique de taekwondo (-59 ans) s’est vu remettre un trophée ainsi que son entraîneur, Mario Hung Wai Wing. Ram Lollchand, Chairman de la High Level Sports Unit (HLSU) a fait ressortir que Maurice était l’un des rares pays du continent africains à offrir ses allocations aux sportifs. « Dans l’océan Indien, nous sommes les seuls à le faire. Les Seychelles offrent une allocation à ses athlètes à partir du niveau continental. Les allocations sont une motivation pour les athlètes qui seront encore plus motivés d’apporter de meilleurs résultats », souligne Ram Lollchand.
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a mentionné que sa priorité demeure bien évidemment les sportifs et il n’en a que faire des querelles internes. « Je tiens à féliciter ces sportifs qui ont fait honneur au quadricolore mauricien. La philosophie du MJS a toujours été de récompenser l’effort et les plus méritants. Nous continuerons dans cette optique. Je tiens à spécifier que les problèmes internes au sein des différentes fédérations est le cadet de mes soucis. Il ne faut pas que les querelles internes viennent mettre des batons dans les roues des sportifs et entraîneurs. Ma priorité est de mettre des moyens à disposition des athlètes. Désormais, les athlètes bénéficient de bourses de perfectionnement à l’étranger. Nous avons une trentaine de sportifs actuellement qui sont en stage dans des pays choisis par leurs fédérations », indique Ritoo.
Il est à noter que 20 entraîneurs ont reçu leur diplome BECS (niveau 1). Il s’agit de José Achille, Pradeep Bundhoo, Rubin Batterie, Stéphan Buckland, Gérard Denis, Giovanni Sylvio, Dharmendra Gundowry, Sanjeev Jundoosing, Jugdish Callychurn, Giovanni Lindor, Mohammed Peerbaccus, Anom Petrapermal, Danny Ramasawmy, Alain Rougeot, Jean-Benjamin Seblin, Idriss Suffraz, Bernard Thomas, Gérard Tombé, Moobeen Jeewa et Menon Ramsamy. Les deux derniers nommés se sont distingués en ayant obtenu les meilleurs notes. Devanand Ritoo s’est adressé à eux en leur demandant de faire encore mieux. « Vous avez la responsabilité de bien préparer les athlètes afin qu’ils puissent atteindre leurs objectifs. Vous devez également attaquer le diplome de niveau 2 « , soutient le ministre.