Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a récompensé, samedi lors d’une cérémonie de remise de prix organisée au Henessy Park Hotel, une quarantaine d’athlètes ayant brillé sur les plans continental et mondial, à hauteur de Rs 1,3 M. C’est Shalinee Valaydon qui a reçu le plus gros chèque, avec Rs 154 000 récoltées, pour ses récentes médailles d’or et d’argent aux championnats d’Afrique d’haltérophilie au Maroc.
Dans son discours de circonstance, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a souligné l’importance que l’État mauricien accorde à la performance des sportifs. « Prenez pour exemple les tireurs. Ils ont été récompensés par le Premier ministre », a rappelé Devanand Ritoo. Revenant sur la performance mauricienne aux événements internationaux, il s’est appesanti sur la présence des locaux aux Jeux de la Francophonie, à Nice, en septembre dernier, où Maurice avait enlevé quatre médailles de bronze, trois en athlétisme et une en lutte. « C’était une immense fierté de voir le quadricolore flotter à Nice. »
Il a aussi présenté un bilan des six années passées à la tête du MJS, arguant que le cash prize scheme a été revu à la hausse. « J’ai la conscience claire. En ce moment, nous nous apprêtons à voter la nouvealle Sports Act à l’assemblée nationale. Cette nouvelle loi sera très importante pour lutter contre la prolifération des clubs fictifs, mais aussi pour promouvoir la cohésion sociale », a rappelé le ministre.
Il a demandé aux parents d’encourager leurs enfants à pratiquer le sport, tout en se félicitant d’avoir vu Maurice organiser, en 2013, deux événements d’importance mondiale. « Nous avons organisé le congrès de la FIFA et l’Africa Judo Open, qui est une première en Afrique. C’est dire toute la visibilité que les athlètes offrent à Maurice. Mais il ne s’agit pas seulement d’organiser des événements. Il faut aussi avoir des athlètes qui nous représentent. »
À l’heure des récompenses, les athlètes qui ont participé aux Jeux de la Francophonie, dont Guillaume Thierry et Jessika Rosun, ainsi que la lutteuse Mary Joyce Milazar se sont vu remettre un chèque de Rs 51 000 pour leurs médailles de bronze. Les douze badistes qui avaient composé la sélection de Maurice pour les championnats d’Afrique ont reçu un chèque également, avec des montants variant entre Rs 12 000 et Rs 54 000.
Le relais 4×100 m médaillé d’argent des championnats d’Afrique juniors d’athlétisme a également obtenu une récompense financière à hauteur de Rs 17 000 pour chaque membre, avec en prime Rs 28 000 pour Jonathan Permal, médaillé d’argent au 200 m, et Rs 17 000 pour Orwin Émilien, médaillé de bronze du 400 m haies. La spécialiste du saut en hauteur Ana Milazar, troisième de la finale des championnats d’Afrique juniors d’athlétisme, a également été récompensée. Notons que les tireurs Fabrice Bauluck, James Agathe, Facson Perrine et Burtlan Simiss ont déjà reçu leur récompense lors d’une cérémonie organisée par le PMO.
Les deux haltérophiles Shalinee Valaydon et Roilya Ranaivosoa, récentes médaillées des championnats d’Afrique, ont été récompensées, tout comme le voltigeur Lambert Leclézio, qui s’est qualifié pour les World Equestrian Games l’année prochaine, et le cavalier Philippe Burckel, médaillé de bronze au World Jumping Finals au Venezuela, au mois de juin.