Joli pactole que celui décroché par le kick-boxing lors de la cérémonie de récompenses aux athlètes ayant brillé aux championnats d’Afrique, jeudi dernier au NPF Building à Rose-Hill. En effet, le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a distribué pas moins de Rs 510,000 entre les tireurs Fabrice Bauluck, Facson Perrine et l’entraîneur national, Judex Jeannot. Aurélie Halbwachs était également de la fête, elle qui demeure le seul fleuron du cyclisme féminin.
Le kick-Boxing a été à l’honneur lors de cette cérémonie de récompenses. Fabrice Bauluck, médaillé d’argent chez les -54 kg au Championnat du Monde de Kick-Boxing (low-kick) qui s’était tenu en Macédoine du 20 au 30 octobre dernier, a reçu la somme la plus importante, soit Rs 250,000. L’autre tireur, Facson Perrine, qui avait pris part à la même compétition était, pour sa part, monté sur la troisième marche du podium, chez les -63.5 kg. Il était, par ailleurs, à sa première participation dans la catégorie senior.  Il s’est vu attribué la somme de Rs 160,000 alors que l’entraîneur national, Judex Jeannot, a reçu Rs 100,000.
Philippe Hao Thyn Voon, président du Comité Olympique Mauricien (COM) a émis le souhait que cette discipline soit au programme des Jeux Olympiques de 2020. «Le pays possède une belle brochette de tireurs talentueux. Si la World Association of Kick-Boxing Organization (WAKO) arrive à convaincre le Comité International Olympique (CIO) d’inclure cet art martial aux JO de 2020, ce serait un grand pas en avant », indique le président du COM. Le ministre de la Jeunesse, Devanand Ritoo, a fait ressortir que cela fait quelques années déjà que le kick-boxing est à l’honneur à Maurice. «Le kick-boxing a toujours fait honneur au quadricolore mauricien et c’est tout à fait normal que les sportifs ainsi que l’entraîneur soient résompensés à leur juste valeur», explique Devanand Ritoo.
La cycliste Aurélie Halbwachs continue, pour sa part, à faire honneur à sa discipline. Elle avait obtenu deux médailles de bronze lors des Championnats d’Afrique qui s’étaient tenus en Erythrée en novembre dernier (du 8-13), lors du contre-la-montre individuel et dans la course en ligne. «Aurélie Halbwachs a toujours faire preuve de beaucoup de régularité et de professionalisme. Elle fait honneur au pays grâce à ces bonnes performances au niveau continental. Le gouvernement est loin d’être insensible à cela», déclare le ministre. «Je tiens à dire un grand merci aux  fédérations de kick-boxing et de cyclisme, aux entraîneurs et parents ainsi qu’aux cadres de mon ministère qui ont accompagné ces sportifs dans leur préparation des Championnats d’Afrique de Cyclisme et de Kick-Boxing», a-t-il fait ressortir. Il est à noter que les trois récipiendiaires sont bénéficiaires du High Level Sports Unit (HLSU).
Le président du COM est, par ailleurs, revenu sur ses relations avec le ministre de la jeunesse et des sports, qu’il définit comme un mariage. «Nous ressemblons à un couple marié. Comme tous les couples, nous avons nos conflits mais ensuite tout redevient à la normal. Nous nous marions pour le meilleur et pour le pire. Dans notre union, il n’y a pas de divorce. Nous avons le devoir de travailler ensemble pour le bien-être du sport mauricien», souligne Philippe Hao Thyn Voon. Devanand Ritoo a également répondu qu’il n’y avait aucun problème et qu’il a toujours adopté une très bonne ligne de conduite. «J’ai toujours fait preuve de communication claire avec les différentes fédérations, les entraîneurs, les dirigeants, les sportifs et aussi les journalistes. Le MJS et le COM travaillent en étroite collaboration et c’est important pour le bon développement du sport», a conclu le ministre.