Développement de taille dans l’enquête du Central CID, concernant le scandale de CargoTech Ltd, la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, subissant un préjudice de Rs 320 millions lors de l’opération « Cargo Vide ». En effet, Me Fouad Noorally, Corporate Secretary d’Air Mauritius, qui assistait en tant que conseil légal de Jean-Claude Leste, Senior Ground Manager au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, a été sommé de se désister en tant que tel.
La raison principale justifiant cette décision du Chief Investigator dans l’enquête sur la fraude alléguée de Rs 320 millions au département de cargo d’Air Mauritius, le chef inspecteur Rajesh Moorghen, est que le Company Secretary pourrait être convoqué pour interrogatoire Under Warning à une étape subséquente. La signature de Fouad Noorally figure au bas d’un des contrats majeurs signés avec les parties concernées par ce dossier de fret aérien.
Ainsi, le Senior Ground Manager d’Air Mauritius, l’un des premiers protagonistes interrogés dans cette affaire, devra retenir les services d’un autre conseil légal. La séance d’interrogatoire de ce matin a été annulée avec Me Fouad Noorally se retirant en tant qu’avocat après les explications du principal enquêteur du Central CID, qui a passé la semaine dernière à des exercices de reconstitution des faits dans l’enceinte de l’aérogare, plus particulièrement dans le département du fret aérien.