La ligne de conduite axée sur les conditions de travail ainsi que la révision des salaires à été prise en considération par le management d’Air Mauritius, suite à une rencontre ayant eu lieu hier, jeudi 10 mai avec l’intersyndical.

Pour rappel, l’intersyndical a proposé une augmentation de salaires de 12% à 15% avec un pay back explique Bizlall. Toutefois la direction, propose 10% de hausse de salaires à compter de mars 2018. « mais ceki lemployeur dir nou ceki si ena largent pu paie les nouveaux salaires, li pena assez largent pu paie les arrierés, nu bizin tom enn accord pou trouve enn methodologie pu paiement des arrierés », indique Jack Bizlall.

Suite à un vote indicatif entre les employés, dans la rencontre d’hier, jeudi 10 mai, il y a eu une unanimité, entre l’option de 10% ou 12%-15% en avril 2015. Finalement, les 10% payables en avril 2015, sur les salaires de mars 2015 et 4 % additionnels en avril 2018 sur les salaires de mars 2018 révisés, pour inclure les 10% qui ont été acceptés par les travailleurs. Par conséquent, les prochaines négociations auront lieu dans cinq ans selon le syndicaliste.

En ce qui concerne la modalité de paiement pour les arriérés, Jack Bizlall propose à la compagnie nationale soit de prendre un emprunt avec la banque afin de respecter ses engagements, ou « nu guete la situation de l’entreprise, nu monitor li conjointement, nu coup tou gaspillaz et detournement et fer en sorte ki ena bane negociation saine afin ki paiements fer dan les temps afin finalize problem-la » précise-t-il.

Troisième proposition, c’est qu’Air Mauritius vende ses actions, explique le syndicaliste, afin de satisfaire chaque besoin de l’entreprise. De plus, pour régler le problème des arriérés, Jack Bizlall invite tous les syndicats des employés d’Air Mauritius à se retrouver sur la même table afin de trouver une solution adéquate dans les plus brefs délais. Toutefois Jack Bizlall n’écarte pas la possibilité d’une gréve si l’employeur ne respecte pas ses engagements.

Une réunion entre plusieurs syndicats est prévue.