Le MMM a mené une enquête sur le profil d’Omega Ark Healthcare Investment Ltd, l’acquéreur d’Apollo-Bramwell, et arrive à la conclusion que les transactions autour de ce rachat dégagent une « forte odeur d’affairisme ». Pour Paul Bérenger, leader du parti, il en est de même au sujet du projet de raffinerie à Albion annoncé dans le discours du budget. Ses promoteurs, a-t-il soutenu lors de la conférence de presse hebdomadaire samedi dernier, seraient des « petits copains » du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, et plus particulièrement l’un d’entre eux.
« Mo pou koz de kitsoz ki ena enn mari loder affairisme », a dit d’emblée le leader du MMM au début de sa conférence de presse. Ce parti ne lâche pas prise sur la question de la reprise d’Apollo-Bramwell Hospital par Omega Ark Health Care Investment, car non satisfaite des réponses obtenues lors des questions posées à l’Assemble nationale. « Sa osi se enn roman », a dit en boutade Paul Bérenger en faisant un rappel des différentes déclarations faites par les ministres Roshi Bhadain (Bonne gouvernance) et Pravind Jugnauth (Finances), en relevant les contradictions dans leurs propos. D’abord au sujet du montant de la transaction. À ce sujet, il souligne que lors de sa PNQ du 3 mai, le ministre de la Bonne gouvernance avait annoncé un montant de USD 60 millions (Rs 2 milliards) pour la reprise de la clinique alors que mardi dernier, le ministre des Finances a fait état d’un « deal » pour une somme de seulement de USD 18 milliards (Rs 600 millions), le gouvernement ayant décidé de vendre à présent seulement le goodwill de la compagnie et les équipements.
Paul Bérenger rappelle qu’il avait aussi demandé à Roshi Bhadain si le gouvernement avait fait le nécessaire « with due diligence » pour connaître le profil du « preferred bidder » et que le ministre avait alors répondu à la chambre qu’il « pense que ce sont des Britanniques ». Il a ajouté que mardi dernier, Reza Uteem est revenu sur cet aspect de « due diligence » concernant l’identité du nouvel acquéreur et que Pravind Jugnauth a répondu que « I definitely presume that due diligence has been carried out ». En outre, ce dernier, note Paul Bérenger, à l’instar de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam, a évoqué les clauses de confidentialité pour ne pas communiquer des informations sur l’acheteur. « MSM ti fer tapaz sak fwa ki Navin Ramgoolam ti met en avan kloz konfidansialite me azordi ankor pe koz kloz konfidansialite ».
Ces derniers jours, les dirigeants du MMM ont entrepris leurs propres recherches sur Omega Ark Health Care Investment Ltd, et son leader a révélé les détails de leurs découvertes samedi dernier. Selon lui, cette société a été incorporée pour la première fois à Hong Kong en février 2012 sous le nom de Jagamahee Brothers Trading Private Ltd avec pour seul actionnaire Manissh Narula. Par la suite elle a changé plusieurs fois de noms et d’adresses, en s’installant successivement à New Delhi en Inde, en Grande Bretagne et finalement à Maurice depuis octobre 2015. Son registered office se trouve à Fontaine Lane à Mare-d’Australia, d’après le dossier déposé au Registrar of Companies. Toujours selon les recherches du MMM, il n’y avait que deux directeurs au moment de l’enregistrement de la compagnie en octobre de l’année dernière, un Britannique du nom de Guy Anthony Reeves et un certain Gooroodeo Sookun, un Mauricien exerçant comme comptable à l’étranger. Valeur du jour, a poursuivi Paul Bérenger, il y a seulement deux directeurs à la tête de cette compagnie, à savoir le Britannique Reeves et Vikram Katral, un ressortissant indien. Le leader du MMM note que cette compagnie a été présentée dans la presse comme une société britannique de renommée internationale et spécialisée dans le service hospitalier. Or, selon l’enquête du MMM, dit-il, Antony Reeves se serait spécialisé surtout dans la gestion des maisons de retraite en Grande-Bretagne.
Sur la base de ses vérifications, le MMM affirme qu’il y a « un manque total de transparence » dans l’accord conclu avec Omega Ark Health Care Investment Ltd. « J’avais demandé à Pravind Jugnauth si le gouvernement n’allait pas s’embarquer dans une fishy transaction avec Omega Ark Health. Avec tout ce que nous avons découvert, le mieux est de geler cette transaction. Bizin prosed dan transparence pou pa fini kouma enn lot MedPoint », soutient Paul Bérenger.
Le MMM s’est aussi intéressé de près au projet de raffinerie à Albion. Si le projet figure en bonne place dans le discours du budget, constate Paul Bérenger, en revanche, le ministre des Finances n’a donné aucun détail à ce sujet, d’où la démarche de son parti « pou al fouye ». « La compagnie a été enregistrée au Registrar of Companies une semaine seulement avant la présentation du budget », a révélé le leader du MMM. Selon ce dernier, le principal investisseur serait très proche du MSM, et particulièrement du Premier ministre. « Se enn ti kopin de Anerood Jugnauth ». Le leader du MMM met en garde contre un éventuel recours à l’argent public ainsi que l’utilisation des terres de l’État pour la réalisation de ce projet. Paul Bérenger appelle les ONG à être vigilantes sur ce dossier.