Le MMM a convoqué cet après-midi une réunion spéciale de son comité central (CC), avec à l’agenda une éventuelle suspension de certains de ses dirigeants. La menace de sanction vise particulièrement le président du MMM, Alan Ganoo, ainsi que Kavi Ramano et Atma Bumma, membres du CC et du bureau politique (BP).
Cette question a été évoquée par le BP mauve hier. Steeve Obeegadoo, en délicatesse avec la direction de son parti, a participé à cette réunion. Selon des sources proches de la direction, la réunion d’hier a été l’occasion pour l’ancien secrétaire général du MMM d’effectuer « un nouveau départ ». La session spéciale du CC de cet après-midi avait été annoncée par Paul Bérenger lors de sa conférence de presse samedi. Le leader du MMM reproche aux principaux concernés d’avoir organisé une série de rencontres avec les trois députés démissionnaires du MMM, à savoir Joe Lesjongard, Jean-Claude Barbier et Raffick Soreefan, les soupçonnant d’avoir voulu comploter pour le mettre en minorité au sein de l’opposition parlementaire.
L’annonce du leader du MMM a pris plusieurs personnes par surprise, dans la mesure où Paul Bérenger et Alan Ganoo avaient affiché une grande complicité lors des débats budgétaires à l’Assemblée nationale. De plus, il avait, le samedi d’avant, exprimé son appréciation pour le discours de Kavi Ramano sur le Budget. Alan Ganoo, Kavi Ramano et Atma Bumma n’ont pas participé au BP d’hier et il est peu probable qu’ils soient présents à la réunion du comité central de cet après-midi, qui s’annonce cruciale. Dans l’éventualité d’une sanction, c’est Rajesh Bhagwan qui assurerait la suppléance à la présidence du MMM. La grande question est de savoir si les trois dirigeants resteront au sein du MMM en cas de sanction…