Réunis samedi après-midi, les membres du Comité central du MMM ont finalement décidé de couper la poire en deux pour ce qui est de l’exercice de renouvellement des instances dirigeantes de leur parti. Si le leader des mauves était partisan au départ pour que cet exercice de renouvellement ait lieu le plus rapidement vers mars ou avril, nos informations sont qu’il aurait pris en compte les réserves exprimées à cet effet par un certain nombre de dirigeants sortants.

Jusqu’à samedi, deux courants de pensée s’opposaient : un premier pour que l’on se conforme strictement à ce que la nouvelle Constitution du MMM prévoit. Soit la tenue des élections au Comité central, puis au Bureau politique tous les trois ans. Le dernier Comité central ayant été élu en février 2015, son mandat arrivait donc à terme incessamment. Puisque, selon ses partisans, les élections générales ne sauraient tarder, l’autre courant qui craignait que des élections internes n’occasionnent des animosités voulait que celles-ci soient repoussées pour après les législatives.

Finalement, après discussions, Paul Bérenger a présenté une motion coupant la poire en deux : tenir les élections au CC après la période initialement envisagée de mars-avril mais bien avant les prochaines élections générales. Mise au vote, cette motion a été adoptée par 67 contre 13. Il s’agira dorénavant pour le CC d’arrêter une date précise pour cet exercice de renouvellement.

Ce qui se fera bientôt. Toutefois, toutes ces décisions devront être approuvées par l’Assemblée des délégués du MMM, l’instance suprême de ce parti.