À l’occasion de la journée internationale de la famille, célébrée hier, la Commission des Femmes du MMM a animé une conférence de presse ce matin à la municipalité de Port-Louis. L’occasion pour la présidente de la commission, Arianne Navarre-Marie, de relever « un mal-être », qui « fait souffrir les enfants ».
Les familles mauriciennes, dit la commission, sont victimes de beaucoup de violence : « Il y a un mal-être au sein des familles actuellement et cela fait souffrir les enfants. Beaucoup de mères de famille sont confrontées à des violences physiques ou psychologiques. Pour que cela change, nous devons tous nous sentir concernés par ce problème de violence qui touche également nos enfants de différentes façons », soutient Arianne Navarre-Marie. Cette dernière a énoncé quelques recommandations pour améliorer la situation : « Aujourd’hui la famille souffre beaucoup et nous pensons qu’il faut que les femmes s’imposent beaucoup plus dans la politique et qu’elles ne craignent plus de prendre des décisions dans leurs familles. Il faut également plus d’espace de loisirs avec des prix abordables afin que les familles puissent profiter de plus de moments de détente. Il faut aussi recruter plus de psychologues afin que chaque école puisse bénéficier de cette aide primordiale pour le bien-être de l’enfant. Je pense qu’il y a tout un exercice de formation à faire auprès des parents afin qu’ils puissent mieux protéger leurs enfants ; pour cela il faudrait faire plus de causeries. »