L’Alliance MMM-MSM a tenu un meeting de lancement de sa campagne des municipales devant une bonne foule de sympathisants hier soir à Stanley, Rose-Hill. L’occasion pour Paul Bérenger de faire appel à la compréhension des « militants méritants » qui ne bénéficieront pas de ticket du fait, selon lui, d’une « loi bancale ». De son côté, sir Anerood Jugnauth a exhorté les militants de ne pas perdre leur objectif principal qui est de remporter ces élections qui sera aussi un « test » selon lui permettant de voir si la population est prête à faire partir le gouvernement.
Lors de ce meeting Paul Bérenger n’a pas ignoré le sentiment de déception qui pourrait gagner les « militants méritants » qui n’obtiendront pas de tickets. « Ena boukou parmi bann madam, bann veteran e bann zenes ki merite pou kandida. Malerezman ena boukou pa pou gaygn tiket », a dit le leader du MMM. Celui-ci a alors avoué les difficultés rencontrées dans la préparation de la liste des candidats en évoquant ce qu’il qualifie de « loi bancale ». Et le leader du MMM d’ajouter : « Li pa fasil, bizin fer dozaz. ». Le leader mauve a lancé un « appel spécial » insistant en direction de ceux qui seront laissés sur la touche pour leur soutien à cette campagne.
Les orateurs d’hier soir au meeting – soit deux du MSM (sir Anerood Jugnauth et Showkutally Soodhun) et cinq du MMM (Lysie Ribot, Kee Chong Li Kwong Wing, Franco Quirin, Rajesh Bhagwan et Paul Bérenger) – ont affiché la détermination à reprendre le contrôle des cinq municipalités, mais aussi à reconquérir surtout celle de Beau-Bassin/Rose-Hill, que les militants ont géré durant 30 années consécutives jusqu’à 2005. « Leker fer mal kan nou gete ki Plaza, ki enn patrimwan e enn simbol pou la vil Beau-Bassin–Rose-Hill finn devini. Anou netwye BB-RH », a lancé Rajesh Bhagwan. Les députés MMM à Rose-Hill et à Beau-Bassin ont fait un rappel des réalisations de ce parti dans la municipalité des Villes-Soeurs et ont lancé le défi aux citadins de faire en sorte de confier à nouveau la ville aux militants de sorte qu’elle retrouve, disent-ils, « ses lettres de noblesse ».
« Munisipalite Beau-Bassin–Rose-Hill ti enn model dan minisipalite », a dit pour sa part le leader du MMM. Les orateurs ont fait une comparaison de l’administration des différentes municipalités avant et après 2005 avant d’évoquer ce qu’ils qualifient de « scandales » survenus dans des municipalités durant ces sept dernières années. Deven Nagalingum a, lui, cité des extraits des propos de Reza Issack, député du PTr et ancien maire de la capitale, paru dans des articles de presse et dans lequels ce dernier dresse un constat sévère de la performance des conseillers municipaux en poste depuis 2005. L’appel aux citadins à « enn eleksion koreksion pou don sok gouvernman » est revenu en leitmotiv dans toutes les interventions.
Selon le leader du MMM, l’administration dans toutes les municipalités s’est détériorée. Du coup, dit-il, il est temps d’y remettre bon ordre. « Depi 2005, tou finn pouri dan bann minisipalite. Bizin netwaye, dezinfekte bann minisipalite e redress sitiasion dan bann minisipalite », a-t-il dit. Ce dernier est convaincu d’une victoire de son équipe aux prochaines élections, mais craint l’abstention. « Sa eleksion ki pe vini apre 7 an e de renvoi bien inportan. Nou prinsipal adverser, se labstansion », a prévenu Paul Bérenger, qui a lancé un appel à tous les militants pour être constamment sur le terrain durant ces trois prochaines semaines.
Lors de son intervention hier, le leader du MMM a aussi abordé la situation du pays au niveau national. Il est ensuite revenu sur les sujets de ses PNQs depuis la reprise des travaux parlementaires. « Cover up lor cover up sak fwa mo soulev enn skandal dan mo PNQ. Cover-up lor skandal ki zot pe rod kasiet », affirme Paul Bérenger. Selon ce dernier, lors de sa PNQ d’hier après-midi au sujet de « l’affaire Bois de rose », le Premier ministre, dans ses réponses, « aurait fait des allégations » dans le but, dit-il, de détourner l’attention ; « Li fer alegasion pou kre enn diversion. Mo dir li donn prev, li pa done. »
Par ailleurs, l’on a aussi noté lors de ce meeting de lancement cet appel réitéré des orateurs envers les militants du MMM et du MSM à maintenir « l’esprit d’équipe ».