Le leader de l’Opposition Alan Ganoo a donné hier lors de son intervention au meeting MMM-MSM à Corner, Sainte-Croix, Port-Louis, trois raisons aux Mauriciens pour venir assister au rassemblement du Remake 2000 le mercredi 1er mai dans le cadre de la célébration de la Fête du travail. Le leader du Remake 2000 sir Anerood Jugnauth a pour sa part tenu le gouvernement Ptr-PMSD, en particulier Navin Ramgoolam, responsable de la dégradation sociale dans le pays.
« Ena trwa rezon ki fer ou bizin desann dan Port-Louis le 1er mai : dabor ou bizin vinn rann omaz sa bann viktim inondasyon le 30 mars dernie-la ; apre, ou bizin vinn rann omaz ek vinn montre ou solidarite ek ou bann kamarad travayer ; ek, anfin, se enn meeting de remercima pou la sante nou leader, Paul Bérenger, kot ou vinn montre ki ou soutenir li », a avancé le leader de l’Opposition Alan Ganoo à une salle verte bondée, dressée à côté de la Foire d’Abercrombie, Corner, Sainte-Croix, à l’entrée nord-est de Port-Louis. Il intervenait en présence du leader du Remake 2000, sir Anerood Jugnauth et d’une bonne dizaine d’intervenants à ce meeting.
Évoquant le Printemps arabe, Alan Ganoo a exhorté la population à descendre à Port-Louis le 1er mai pour montrer leur opposition au gouvernement de Navin Ramgoolam. « Eski ou pou plenie, ek nou nou nou kontinie koze mem ? Inn ler pou ki ou desann dan Port-Louis an mas pou ki ou montre Navin Ramgoolam ek so gouvernma ki oule ki zot ale… », a-t-il plaidé.
Le leader de l’Opposition a argué que le Premier ministre ne bénéficie plus du soutien de la population. « Partou dimounn… la popilasyon pe ankoler. Ramgoolam nepli ena narien, li nepli reprezant narien. Li touni. Li ena zis trwa kiksoz ki reste : bann organizasyon sosio-kiltirel ek so Dulthumun, bann transfiz dan parlma, ek MBC-TV ki manipil linformasyon… », a-t-il expliqué.
Parlant des affaires et scandales financiers entre autres qui défraient actuellement la chronique, Alan Ganoo a avancé qu’ils démontrent « l’incompétence de Navin Ramgoolam et de Xavier-Luc Duval ». « Zot simbolik de seki pe pase dan pei, kot par examp, finn depans Rs 700 millions pou bonn la limier, dilo ek la route dan JinFei pou narien, alor ki ti kapav servi sa larzan-la pou mont lakaz pou malere ou donn bann zanfan Sainte Croix ek Cite Briquetterie enn repa so », s’est-il indigné.
Le leader de l’Opposition n’a pas manqué de tenir le gouvernement responsable des inondations du 30 mars dernier et a réclamé une commission d’enquête. « Navin Ramgoolam kone ki sann-la pou al dan cachot, akoz-sa li per pour donne komisyon danket ! », a-t-il expliqué.
Dans son intervention, le leader du Remake 2000, sir Anerood Jugnauth, a longuement commenté la dégradation sociale à Maurice. « Mo onte kan mo guet sa kantite skandal, sa kantite ofans sexuel dan pei-la… Kot nou pe ale ? », s’est-il demandé.
SAJ a argué que cette dégradation sociale est le reflet de la dégradation des moeurs de nos dirigeants. « Zot ena toupe servi slogan “Maurice, c’est un plaisir !”, parski se zis sekter prive, ek enn ti klik ki antour Ramgoolam, ek bann dirizan socio-kiltirel pre ar pouvwar ki pe zwuir ! », a-t-il souligné.
« Si Ramgoolam res ankor sink kan, pei la pou fini koul net… Se pourkoi ki ou bizin desann Port-Louis le 1er mai pou fer li ek so gouvernma konpran ki zot bizin ale ! », a-t-il lancé.