« Nous ne démissionnons pas ! », a affirmé Steven Obeegadoo face à la presse ce vendredi 18 mai. Toutefois, il a vivement critiqué les élections internes du MMM. « Nous ne pouvons accepter des élections anticonstitutionnelles, faussées d’avance, injustes et sous surveillance ». a-t-il lancé.

Cette rencontre avec la presse s’inscrit dans le cadre des prochaines élections du comité central du MMM, qui sont prévues le 24 juin. Steven Obeegadoo, Françoise Labelle, Sheila Babajee, Vinaye Sobrun, Atma Taucoory, Moorgesh Veerabadren et plusieurs autres membres du MMM ont tenu à exprimer leur refus de participer ces élections. La raison: les diverses problèmes qui gangrènent le parti actuellement.

Pour rappel, les intéressés avaient été invités à soumettre leurs candidatures aujourd’hui, mais ils sont nombreux à contester ces élections. « Nous ne sommes pas contre les élections, mais il nous faut mettre de l’ordre dans nos branches. Nous constatons une violation successive dans la constitution de notre parti », a regretté Steven Obeegadoo.

Une lettre ouverte a été adressée au leader des mauves, Paul Bérenger, pour lui faire part des diverses raisons de leur non participation aux élections.

L’affaire Pradeep Jeeha et la suspension de nombreux vétérans du parti ont également été abordées, et, selon les membres présents, « ce n’est pas une pratique démocratique ».