La Commission des Femmes du MMM exprime son entière désaccord et son indignation par rapport à certains propos tenus par le député Showkutally Soodhun dans ses commentaires sur le départ de Mireille Martin du parti soleil. Le président du MSM avait fait allusion à la fille de Mme Martin.
« Ce sont des propos que nous considérons des plus déplacés et des plus déplorables. Nous demandons à ce que les enfants, ainsi que la famille soient tenus à l’écart et à l’abri des querelles politiques », écrivent les responsables de cette Commission dans un communiqué de presse. Mais les responsables de cette commission « déplorent le transfugisme » de la député Martin. Une démarche qui selon elles « jette de l’ombre sur la place et l’honneur de la femme en politique à un moment où l’on se bat pour une plus grande représentativité féminine dans ce domaine ». La Commission Femmes du parti mauve souligne que Mireille Martin a rejoint les rangs du gouvernement quelques jours après avoir accepté le poste de vice-présidente de son parti et déclaré qu’elle était harcelée afin de changer de camp allant même jusqu’à menacer de faire une déclaration à la police en ce sens. « L’honorable Madame Mireille a ainsi choisi d’écrire une page sombre de notre histoire en quittant son parti de l’opposition pour rejoindre les rangs du gouvernement pour un avantage personnel, à savoir, occuper un maroquin ministériel », dit cette Commission.
Par ailleurs, on relève le silence de la Commission Femmes du MMM par rapport aux qualificatifs employés par Pravind Jugnauth, leader du parti soleil, dans ses attaques contre son ancienne vice-présidente en la qualifiant de « parlementaire vente à l’encan ».