Le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) Paul Bérenger a vanté le courage de sir Anerood Jugnauth qui a délaissé tout le confort matériel à la State House pour descendre sur le terrain en vue d’aider la population. « Il faut du courage pour le faire à 82 ans. SAJ a rajeuni, il rit, son esprit est vif. Il sent que le peuple a besoin de lui et nos adversaires osent mener une campagne sur son âge. SAJ pli fit ki Navin », a-t-il lancé sous les applaudissements de ses partisans au collège Universal, à Rivière-du-Rempart, hier soir.
« C’est extraordinaire que SAJ soit revenu sur le terrain. Kouma dir nou finn retourn di zan en aryer. C’est la main du destin », a martelé le leader du MMM, tout en se rappelant les années où ils étaient tous deux ensemble sur la même plateforme. « Aujourd’hui, nous avons fait notre première conférence de presse ensemble depuis plus de dix ans. Cela a été fait dans une grande amitié et une grande ambiance entre nous deux », a-t-il déclaré, au sujet de la conférence de presse commune tenue quelques heures plus tôt à Port-Louis.
Commentant la situation économique du pays, Paul Bérenger a estimé que le pays est en danger, alors que lorsqu’on écoute la présidente p. i. Monique Ohsan-Bellepeau, « kouma dir nou dans paradi. » Pour lui, le Premier ministre Navin Ramgoolam a insulté la population avec un tel discours-programme « à répétition. » Il soutient que tout le développement que l’on voit dans le pays actuellement est l’oeuvre de l’alliance MSM-MMM lorsqu’elle était au pouvoir de 2000 à 2005. « Nou ki finn plante sa », a-t-il lancé, en parlant de l’Information and Communication Technologies (ICT) et de l’Integrated Resort Scheme (IRS), entre autres. Pour lui, le nouveau programme gouvernemental est un fiasco total. « Mo dir zot gard zot program ». M. Bérenger a fait savoir que le MMM ne participera pas aux débats sur ce programme mais sera, toutefois, présent au Parlement pour poser ses questions.
Selon le leader du MMM, il faut des élections générales au plus vite mais dans le respect de la loi. « Nous allons voir pendant encore combien de temps ce gouvernement tiendra. La situation sera très difficile pour lui après le 1er mai ». Il a, à ce stade, parlé de 60-0 en faveur de l’alliance MSM/MMM aux prochaines élections générales, à moins que le Premier ministre n’aille de l’avant avec la réforme électorale. « Je le défie de présenter une réforme électorale. Si li reforme, nou pou vote me pa aboli best loser », a-t-il fait ressortir. M. Bérenger s’est aussi prononcé contre les référendums.
Le leader du MMM a annoncé à ses partisans que SAJ sera candidat dans cette même circonscription N°7 (Piton/Rivière-du-Rempart) lors des prochaines élections générales. « Je me demande qui seront ses adversaires, Deva Virahsawmy, Hookoom et qui d’autre », a-t-il lancé avant d’indiquer que sir Anerood Jugnauth sera présent lundi prochain au même endroit pour une réunion d’activistes de l’alliance MSM/MMM. À Pamplemousses/Triolet, ce seront Dinesh Ramjuttun et Prem Koonjoo qui seront les candidats de l’alliance MSM-MMM, a-t-il annoncé.
Pour sa part, le député Reza Uteem s’est dit heureux que SAJ soit sorti de sa retraite pour venir sauver le pays. « Je demande à Ramgoolam de descendre sur le terrain, d’aller au marché, de marcher dans la rue pour connaître les souffrances de la population », dit-il. Jay Prakash Meenowa a rappelé les nombreux projets de développement qui ont été réalisés entre 2000 et 2005 dans cette circonscription tandis que Veda Baloomoody a demandé aux jeunes qui quittent le pays de rentrer « car il y a de l’espoir, Maurice deviendra un pays où il fait bon vivre. » Ajay Gunness, Oodaye Lochun et l’ancien député travailliste Dhanraj Boodhoo ont également pris la parole à ce congrès présidé par Vinay Koonjul.