Les dirigeants du PTr et du MMM se sont retrouvés pour la première fois depuis l’annonce de la conclusion de l’Alliance MMM/PTr autour de leurs leaders Navin Ramgoolam et Paul Bérenger lors d’un get together hier soir au Hennessy Park Hotel, qui accueillera également la cérémonie de signature de l’accord samedi. La réception s’est déroulée dans une ambiance conviviale. Si pour certains c’était en quelque sorte des retrouvailles, pour avoir travaillé ensemble en 1995, pour d’autres, c’était l’occasion de construire une nouvelle amitié après s’être opposés pendant plusieurs années dans l’hémicycle parlementaire.
« Paul et moi, avec la maturité que nous avons acquise, nous travaillons très bien ensemble et nous ferons tout pour que notre alliance soit un succès », a affirmé Navin Ramgoolam. Alors que pour Paul Bérenger, « le plus important est qu’il y ait un engagement de la part de Paul Bérenger et de Navin Ramgoolam pour faire de cette alliance un succès ». « C’est un engagement pris devant l’histoire de notre pays. Il nous faut laisser un héritage aux jeunes de ce pays », a lancé le leader mauve en dépit des tiraillements qui pourraient surgir entre eux et qui sont selon lui dans l’ordre des choses en politique. Rajesh Bhagwan, Arianne Navarre-Marie, Patrick Assirvaden et Nita Deerpalsing ont été les premiers au Henessy Park Hotel hier pour accueillir les dirigeants qui sont arrivés au fur et à mesure. Parmi les dirigeants travaillistes on notait également la présence des ministres Arvin Boolell, Anil Baichoo, Sheila Bappoo, Abu Kasenally, Lormus Bundhoo, Deva Virahsawmy, Satish Faugoo, Devanand Ritoo, ainsi que de Kalyanee Jugroo et de Rama Sithanen. Du côté du MMM, on notait la présence d’Alan Ganoo, Reza Uteem, Rajesh Bhagwan, Steven Obeegadoo, Veda Baloomoody, Jayen Cuttaree, Ajay Gunness, Madan Dulloo, Pradeep Jeeha et Atma Bumma.
Les dirigeants politiques présents ont passé la soirée entre eux. Dans un discours prononcé en présence des journalistes, Paul Bérenger, qui a été le premier à prendre la parole, a expliqué que maintenant que l’alliance a été conclue entre les deux plus grands partis du pays, le PTr et le MMM, il est important que leurs dirigeants se rencontrent pour développer un esprit d’équipe dans le respect mutuel. « Nous avons nos différences y compris dans notre manière de fonctionner. Mon message est qu’il nous faut avoir beaucoup de patience les uns envers les autres », a-t-il dit. Pour lui, ce qui unit les deux partis « ce sont les ambitions partagées de ce que nous voulons faire pour le pays ». « Il y a un enthousiasme extraordinaire qui se lève. Nous voulons faire de notre pays un modèle et en même temps nous voulons prendre un nouveau départ pour récupérer notre souveraineté sur les Chagos et Tromelin. C’est quelque chose d’extraordinaire ». Le leader du MMM a reconnu que les tiraillements en politique sont inévitables. « C’est dans la nature des choses politiques. On n’a qu’à voir ce qui se passe en France dans un seul parti. Ce que nous faisons c’est mettre toutes les chances de notre côté. Les rencontres que Navin Ramgoolam et moi avons eues sur une longue période allaient dans ce sens. Aujourd’hui les dirigeants des deux partis se rencontrent dans un esprit d’équipe et un respect mutuel. Nous mettons sur pied les structures comme un Permanent Coalition Committee qui existe dans d’autres pays comme la Grande-Bretagne ».
« Laisser un héritage »
Paul Bérenger a poursuivi que « le plus important est qu’il y a un engagement de la part de Paul Bérenger et de Navin Ramgoolam pour faire que l’alliance soit un succès. C’est un engagement pris devant l’histoire de notre pays. Il nous faut laisser un héritage aux jeunes de ce pays : un pays dans lequel ils croient et qui leur permet de s’engager à leur tour dans cette grande aventure commencée. C’est un engagement personnel. Si chacun d’entre nous s’engage personnellement dans le même sens, nous ferons un succès de cette alliance », a-t-il insisté. « Je suis certain que Navin et moi-même et les dirigeants des deux plus grands partis serons à la hauteur de ce que notre pays attend de nous. C’est vraiment quelque chose d’extraordinaire. Il y a certains camarades auxquels je serre la main pour la première fois ce soir. Nous nous sommes regardés de travers avec des mots déplacés. Nous laissons tout cela derrière nous et dans un esprit d’équipe nous prenons un engagement vis-à-vis du pays, vis-à-vis de l’histoire, vis-à-vis des jeunes pour faire de cette alliance un succès », a dit Paul Bérenger.
Pour sa part, Navin Ramgoolam a lui aussi expliqué que le get together avait pour but de créer un esprit d’équipe. Il a reconnu que lui aussi, il rencontrait pour la première fois certains membres du MMM. « C’est une équipe qui travaillera sur le plan de l’avenir et de l’action gouvernementale qui viendra après. C’est un accord global. Nous sommes deux grands partis avec nos différences et nos désaccords. Cependant, nous sommes certains que nous avons suffisamment de détermination pour travailler ensemble », a-t-il dit. « Aujourd’hui nous (Paul Bérenger et lui) avons eu une longue réunion de travail et tout se passe à merveille. Paul et moi nous sommes déterminés à faire réussir cette alliance. C’est une chance pour Maurice. Cette alliance veut dire mettre nos petites différences de côté. Notre accord sera signé samedi. Nous instituerons un comité permanent de coalition qui sera appelé à régler les petites différences qui pourraient surgir. Cela existe entre Angleterre entre David Cameron et Nick Clegg. Inévitablement cela existe même dans un gouvernement. Nous sommes les deux plus grands partis de Maurice. Nous sommes deux partis sociaux-démocrates. Ce n’est pas une coïncidence si nous sommes tous les deux membres de l’Internationale socialiste », a dit Navin Ramgoolam. « Ce que nous avons décidé dans notre accord n’est pas orienté vers nous, mais vers le pays. Nous ne travaillons pas pour nous, mais pour le pays. Nous mettons notre énergie et nos têtes ensemble pour garder l’unité du pays, pour avoir un gouvernement fort et stable capable de faire face à des défis pour assurer l’avenir des jeunes et de toute la population », a-t-il ajouté.
Navin Ramgoolam a finalement insisté sur le désir des deux partis de construire l’avenir et faire que Maurice franchisse cette nouvelle étape vers la modernité. « Paul et moi, avec la maturité que nous avons acquise, nous travaillons très bien ensemble et cela fera de notre alliance un succès », a-t-il dit.
Symbiose
Les dirigeants ont quitté la soirée vers 20 h satisfaits que l’alliance entre les deux partis est dans l’intérêt de l’unité nationale. C’était le cas pour Abu Kasenally et Sheila Bappoo. « Je suis partie prenante de tout ce qui se passe », a souligné la ministre de la Sécurité sociale. Elle a toutefois refusé de s’exprimer sur la question de la candidature de Balraj Naroo qui, a-t-elle dit, relève du Premier ministre. Pour le président du Parti travailliste Patrick Assirvaden, « nous avons vu ce soir la symbiose qui existe entre ces deux partis le PTr et le MMM ». « Ce n’est pas juste une chemistry entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. C’est aussi une symbiose entre les dirigeants du PTr et du MMM. C’est une atmosphère détendue, de partage et de fraternité. Le PTr et le MMM sont deux plus grands partis de ce pays. L’île Maurice entre 2014 et après a tout à gagner de cette alliance MMM/PTr. Des choses magnifiques et de grands moments nous attendent. Tout le monde est on board et je crois qu’il faudra accélérer à partir de la semaine prochaine pour construire une deuxième réforme et un renouveau économique. Nous avons un respect pour l’adversaire. Mais nous voulons remporter une très large victoire pour pouvoir moderniser le pays et reconstruire le pays dans l’unité nationale », a-t-il dit.
Nita Deerpalsing s’est dite très contente de sa soirée. « Nous avons eu l’occasion de faire connaissance avec des dirigeants que nous ne connaissions pas. J’ai eu l’occasion d’échanger quelques mots avec Paul Bérenger. Nous nous étions jusqu’ici regardés en face comme des adversaires », a-t-elle dit. Elle se dit confiante que la jeunesse se retrouve dans l’unité entre ces deux grands partis. « Que nous le voulions ou pas, ces deux partis réunissent vraiment la grande majorité des Mauriciens et les jeunes se retrouvent beaucoup dedans ».
Pour sa part, Steve Obeegadoo a estimé que la réunion s’est déroulée dans une atmosphère excellente. « S’il y a quelques-uns, Paul, Alan, Rajesh, qui faisaient partie du gouvernement de 1995-1997, il y a eu un renouvellement. Il était important que nous nous rencontrions aujourd’hui non seulement pour faire connaissance, mais aussi dans un esprit de partage afin de réaliser ce grand projet d’avenir que nous comptons présenter devant la population bientôt. Ce fut une réunion importante, un premier pas vers le ralliement des militants, des activistes et des agents de ces deux grands partis, ce qui augure très bien pour ce qui se passera dans les prochaines semaines pour développer une stratégie commune et porter le message travailliste/MMM vers la population ».
Satish Faugoo s’est réjoui de cette grande réconciliation entre les deux plus grands partis de Maurice. « Il y a eu tout le temps une alliance entre un grand parti et un petit parti. C’est la première fois que nous avons deux grands partis qui se rencontrent avec une vision commune pour placer Maurice dans une étape supérieure, c’est-à-dire d’un pays en développement vers un pays développé qui fera plaisir à toutes les communautés concernées. C’est une réconciliation sociale sur le plan national ».
Rama Sithanen, qui était également présent hier, a estimé que cela a été une très bonne réunion amicale entre dirigeants travaillistes et mauves. Les discours des deux leaders, dit-il, ont été des discours de mobilisation axés vers l’avenir. « C’est un début. Le Premier ministre m’a convaincu de retourner pour donner un coup de main. Je suis dans l’équipe pour donner un coup de main », a-t-il dit.