Le leader du MMSD, Éric Guimbeau, veut faire la différence à travers son manifeste électoral présenté à la presse hier au Domaine des Aubineaux. Ses priorités sont l’abolition du système actuel de Sale by Levy, la construction de 20 000 maisons pour les plus démunis et la modernisation du réseau de distribution d’eau. « L’heure n’est plus aux fausses promesses », déclare-t-il. « Je veux, avec mon équipe, me battre pour les pauvres et pour que chaque Mauricien puisse avoir sa propre maison et faire vivre sa famille décemment. Lelektora finn degoute ar fason ki politik pe deroule. »
Pas de grand discours… L’homme « parle avant tout avec son coeur » et demande à l’électorat de lui faire confiance. « Éric est un homme de parole, mo pa enn roder bout. MMSD fer enn kanpagn prop. On est un parti avant-gardiste et on connaît l’urgence concernant la misère. D’où notre priorité d’introduire une loi contre la misère. » Bhupendra Ramsewak au No 5, Abdool Rashid Jowaheer au No 15, Pierre Mario Fabien au No 15, Hansraj Jaunjy au No 11 et Indrani Boolell Bhoyrul au No 13 sont quelques candidats de son parti. Pour Éric Guimbeau, il est important de mettre en place une équipe « compétente et honnête ». Et d’insister : « Pour le moment, j’ai une vingtaine de candidats qui seront dans les circonscriptions No 1 à 20. Il faut mettre en avant ce que le public attend et améliorer la vie des Mauriciens en commençant par abolir les taxes pour les PME et mettre en place une création de mini-zones industrielles dans chaque circonscription pour favoriser les petits entrepreneurs. » Il se prononce également pour l’augmentation des pensions pour les personnes âgées, les veuves, les handicapés et les orphelins. Et d’ajouter : « Dan MMSD, nou pas zis koze, nou pou laksion. C’est bien d’investir des milliards dans le métro léger, mais qu’en est-il de ces maisons saisies ? Investi larzan dan konstruksion lakaz, dan dilo… »
Le député sortant de Curepipe/Midlands déclare : « Le peuple mauricien est un peuple éclairé et c’est le peuple qui décide quel politicien siégera au Parlement (…) IIe Repiblik, person pa kone kiete sa. Fer enn tab rond, eksplike. » Plus loin, il lance : « Il faut faire en sorte que les Mauriciens puissent bénéficier du développement du pays en créant des emplois. Pour créer la richesse, il faut de l’investissement et une distribution équitable des revenus de l’industrie cannière, tels ceux dérivé de la bagasse, de la mélasse et de la vinasse. Les pêcheurs artisanaux doivent bénéficier des projets Corporate Social Responsibility des hôtels côtiers pour leur permettre de pêcher en dehors du lagon. » Éric Guimbeau met en garde contre la force de son parti. « Votez l’aigle, le symbole du MMSD. Nou promes pa an ler, nou pou tini sak promes nou finn fer lelektora. Il faut que chaque Mauricien puisse avoir sa maison et puisse faire vivre décemment sa famille, sans voir sa maison saisie pour non-paiement de dettes. On veut une campagne de proximité et le bien-être de chaque Mauricien. »