Suite à la dissolution du Parlement lundi, le Mouvement Militant Social Démocrate a tenu un point de presse vendredi après-midi. Éric Guimbeau, le leader du parti, a parlé du mécontentement « qui prévaut auprès des Mauriciens qui se sentent perdus avec le remaniement des alliances ». Le MMSD, soutient-il, est un parti avant-gardiste qui prône l’honnêteté et la droiture et dit ne pas comprendre « sa zafer partaz pouvwar la ». « Au MMSD, nous avons pour ambition de nous positionner comme l’espoir de toute une nation perdue et désemparée. Dan MMSD nou kwar dan enn sel lalians avek bann morisien, kot nou dir rann nou Moris », ajoute-il.
Éric Guimbeau devait faire ressortir que dans le contexte politique, certains se sont mis ensemble en pensant ne pas pouvoir gagner seul les élections. Alors qu’au MMSD, on est d’avis qu’il faut faire une alliance avec le plus grand parti de Maurice : l’électorat. « Ena dir ena de gran parti dan Moris. Dan MMSD nou dir ena enn sel gran parti qui n’est rien d’autre que l’électorat mauricien ». Éric Guimbeau souligne que son parti ira seul aux élections avec son emblème, l’aigle. « Ansam avek lelektora morisien, nou pou afront tou sa bann lalians de parti tradisionel kot lepep napli retrouv li. Mo pou lor frontline parey kouma nou ti fer dan dernye eleksion minisipal dan Curepipe. »
Dans les prochains jours, le MMSD présentera ses candidats au niveau national dans les quatre coins de l’île, assurant que c’est l’électorat qui décidera de qui remportera les trois quarts lors des prochaines joutes électorales. « C’est l’électorat qui décidera s’il y aura une IIe République ou pas. Eleksion ki pe vini pou enn eleksion sirpriz ». Il demande aux différents politiciens de ne faire aucune campagne de dénigrement contre leurs adversaires. « Vinn ar zot program pou le progre du pei ».