Éric Guimbeau, leader du MMSD, et le Dr Radhika Jagatsingh-Beehuspoteea, secrétaire général du parti, ont brossé un tableau de l’actualité, rappelant que leur cheval de bataille consiste à venir de l’avant avec une loi pour lutter contre la misère. « Il faut éradiquer le problème de la pauvreté et du manque de logements », dit Eric Guimbeau.
Le Dr Radhika Jagatsingh-Beehuspoteea, secrétaire général du MMSD, a remercié les Curepipiens pour la confiance placée en l’équipe du parti.
« Cela fait un an que la municipalité de Curepipe est dirigée par le PTr/MMSD/PMSD. Depuis, le MMSD a toujours opté pour une gestion plus ouverte, une démocratie plus participative. On veut surtout remercier les Curepipiens qui sont venus de l’avant et nous ont aidé à améliorer leur ville. »   De son côté, Eric Guimbeau a eu une pensée spéciale pour Nelson Madela. « Le monde s’est réveillé avec une grande tristesse en apprenant le décès de Mandela. C’est un homme qui a incarné la tolérance, qui a su pardonner, qui était un exemple d’humilité. Il a combattu l’injustice, l’exclusion, la pauvreté. Il faut marquer la mort de ce grand homme par la naissance d’une loi sur la misère. Je reprendrai les paroles de Mandela qui a dit que la pauvreté n’est pas naturelle, rappelant que c’est l’homme qui la crée et qu’elle peut être vaincue. Vaincre la pauvreté n’est pas un acte de charité, mais de justice. » Eric Guimbeau dira qu’il est grand temps d’élaborer une loi pour lutter contre la misère. « Il faut éradiquer la pauvreté et le problème du logement. Pour financer le projet de lutte contre la pauvreté, il faudra faire appel aux compagnies, qui brassent des milliards, afin de les inciter à faire une contribution sur une base humanitaire. On est heureux quand ils font des profits, mais on doit aussi leur  inculquer le sens du partage. »
Selon lui, la NHDC construit 500 maisons par an. Aussi, pour en ériger 40 000, dit-il, il faudra compter une quarantaine d’années. « Quatre décennies, c’est inacceptable. Nu bizin fer appel a bann compagnies pu aide bann ki pli pauvre. »
Sur un tout autre volet, Éric Guimbeau  parlera des marchands ambulants, dont  une cinquantaine officient sans permis. Le programme du MMSD, explique-t-il, consiste à redonner confiance aux Curepipiens tout en faisant respecter l’ordre et la discipline. « Il faut revoir la problématique des marchands ambulants, des commerçants. On lance un appel aux politiciens pour venir avec une solution durable. De nombreux marchands sont pères de famille. Il faut leur rendre leur dignité. Mais aussi revoir la situation de ceux qui opèrent dans l’illégalité. On a décidé de les reloger dans un centre, le Forum de Curepipe, et regrouper tous les marchands ambulants dans différents secteurs de ‘street vendors’ sous un même toit. Le centre sera opérationnel sept jours sur sept, sera pourvu d’électricité, d’eau et des conditions d’hygiène. » Il ajoute : « On ne peut plus les laisser vendre sous des abris en délabrement. Être malheureux n’est pas une fatalité. Il faut juste les encadrer, leur donner un endroit décent et les faire opérer dans la discipline dans les paramètres de la loi.»
La question de la relance du football a également été évoquée. A ce propos, Eric Guimbeau explique avoir mis en place, depuis huit ans, des tournois de foot à Curepipe. « Nu fine toujours prone lesprit de regionalisation. Nu croire dans regionalisation et nu invite public vine assiste ene match le 15 desamb Stade Georges V. »
Autre point abordé : l’année prochaine, le MMSD  ne compte pas organiser de rassemblement politique le 1er mai, jour qui, dit le leader du parti, devrait rester une fête de famille. « Nous comptons faire un grand rassemblement de la famille le dimanche 14 sept 2014 à Octave Wiehé pour les 5 ans du MMSD. »
Derniers points évoqués : « On souhaiterait que la municipalité de Curepipe reprenne le Lakepoint. On a fait une demande en ce sens à Hervé Aimée. La rénovation de l’hôtel de ville est également à l’ordre du jour et on a approché la BAI pour redonner un coup de neuf du côté de Trou aux Cerfs… Pour les festivités, il y aura aussi du late night shopping. »