Éric Guimbeau, leader du MMSD – qui présente Mario Bienvenu (candidat au ward IV) au poste de maire –, a demandé le soutien des deux alliances, soit le Ptr-PMSD et le MMM-MSM, qui ont chacune obtenu à Curepipe sept sièges après les municipales de dimanche dernier. Maintenant sa position et réitérant son engagement avec l’électorat curepipien, il a soutenu que l’objectif était de travailler pour le bien-être des citadins. Une décision prise après une réunion avec les membres de son bureau politique.
« Notre objectif est d’accomplir le travail que nous nous sommes promis à Curepipe », a soutenu Éric Guimbeau, leader du MMSD. Se penchant sur les résultats des municipales, il a fait comprendre que le MMSD a récolté à lui seul quelque 20 000 voix dans la Ville Lumière. Fier de cette réalisation, le leader du parti de l’aigle a affiché la satisfaction devant les résultats récoltés sur le terrain. « Nou finn al seul kont tous ek pourtant nou finn briye. Nou konba pou sa eleksion-la, nou kapav dir ki li ti enn batay ant David ek Goliath », a-t-il laissé entendre. Bien que la consolidation de son mouvement demeure sa priorité, il a expliqué que la réalisation des divers points de son programme est à l’ordre du jour. Proposant son unique élu au ward IV au poste de maire, il a appelé au soutien des deux alliances. « Kot MMSD pou zete, lamem pou ena resilta. Nou pe propoz nou kandida an tan ki maire ek nou pa pe alie nou ek okenn lalians. Nou demann zot soutenir nou kandida », a-t-il déclaré. Revenant sur les diverses propositions du MMM-MSM, notamment que Mario Bienvenu obtienne le poste d’adjoint-maire pendant un an pour « apprendre les rouages de la mairie » aux cotés du candidat mauve Ananda Rajoo, il a maintenu sa position, répondant que son unique proposition consiste à faire en sorte que Mario Bienvenu devienne maire de Curepipe. « Nou pa pe itiliz nou rol Joker pou fer santaz. Nou pe zis anvi travay pou minisipalite », a-t-il lancé.
Répondant aux questions de la presse, le leader du MMSD a expliqué qu’il n’est actuellement pas question de s’allier avec un quelconque parti politique. « Nous voulons prouver aux Mauriciens qu’il existe une nouvelle manière de faire de la politique. Une politique où l’écoute des citadins demeure l’arme de travail du parti, qui oeuvre pour le bien-être de son électorat. Il ne s’agit pas de vengeance. Je pardonne à mes adversaires pour tout ce qui a été dit sur mon compte. C’est uniquement une question de principe, principalement après toutes les critiques essuyées par le MMSD », a-t-il fait comprendre. « Yer zot ti pe zour nou. Azordi zot ape vinn amadoue nou ! » a-t-il commenté.
Et de lancer un appel « à la bonne foi » des partis politiques. Prenant la parole, Mario Bienvenu a remercié les Curepipiens pour « la confiance » qu’ils ont placée en lui. Le MMSD envisage de consolider ses assises au n° 17 et envisage de conquérir le n° 16 et n° 10 aux prochaines législatives.