Chose promise chose due : La plate-forme citoyenne composée des Forces vives de Pointe-aux-Sables et d’Albion en concertation avec l’Action Civique d’Albion Plage et le Mouvement Civique de Pointe-aux-Sables ont rencontré, vendredi après-midi, les habitants de Kensington Place à Pointes-aux-Sables pour une réunion d’information et de mobilisation. Kensington a été choisi comme premier rendez-vous d' »un long marathon » disent les représentants de la plate-forme parce qu’il s’agit de l’une des agglomérations se trouvant les plus proches (à environ 400m) du site de CT Power (centrale à charbon) qui sera installée bientôt dans la région de Pointe-aux-Caves.
Une bonne centaine d’habitants étaient présents pour ce premier rendez-vous qui a duré un peu plus d’une heure. Réunion animée et très interactive et l’assistance présente ont fait part de leurs inquiétudes et de leurs appréhensions sur l’avenir de leurs endroits. De nombreuses interrogations ont été soulevées, notamment : « Y aura-t-il des risques de délocalisation pour ceux se trouvant à moins de 1,5 km de la centrale, qu’adviendra-t-il de la valeur de leur terrains et maisons ? Qui va dédommager toutes ces personnes qui ont construit des maisons à la sueur de leur front et qui se sont endettées en contractant des prêts importants avec les banques ? Ou est-ce que la centrale puisera l’eau nécessaire pour son refroidissement ? Qui sera responsable de s’assurer de la qualité de l’eau avant qu’elle ne soit déversée à nouveau dans la mer ? Et enfin : « Va-t-on nous sortir l’argument de sécurité énergétique afin d’éviter un black-out pour expliquer l’incapacité du gouvernement à planifier sur le long terme ? », disent les habitants
De nombreux habitants se sont portés volontaires pour organiser d’autres réunions d’explications et de mobilisations dans diverses localités, à commencer par Débarcadère, La Tour Koenig, entre autres. Selon les organisateurs, une réelle prise de conscience a pu être notée parmi tous ceux présents.
Une pétition a été circulée durant la réunion pour recueillir davantage de signatures afin de contester l’installation de la centrale à charbon à Pointe-aux-Caves. A noter que plus de 1 000 signatures ont déjà été récoltées à ce jour à travers des portes à portes organisés dans les diverses localités de la région.
Un appel a aussi été lancé pour recueillir d’autres signatures sur le site en ligne d’Avaaz :
http : //www. avaaz. org/en/petition/Not_to_coal_power_plants_in_Mauritius,
et aussi pour que les habitants se souscrivent au groupe Say No To Coal sur Facebook où ils peuvent discuter avec des écologistes et des experts pour la protection de l’environnement.
Le prochain rendez-vous a été fixé pour le jeudi 30 août 2012 à 18 h 45, au Village Hall, Morcellement Belle Vue, à Albion.