Annabelle Fleury, créatrice de vêtements, a récemment dévoilé sa nouvelle collection d’hiver “Kaléidoscope”, inspirée des formes géométriques. Sa marque Oriya ne se vent qu’en ligne sur son site www.oriya.mu. La styliste nous en dit plus…
La collection Kaléidoscope — ligne de vêtements d’hiver — nous emmène dans l’univers des figures multiples et colorés du kaléidoscope. Les formes symétriques et géométriques engendrées par les miroirs réfléchissants du kaléidoscope, ont inspiré Annabelle Fleury pour sa récente collection. Celle-ci est également marquée par un jeu de lignes droites, parallèles et d’angles.
Annabelle Fleury adopte sur les robes, les vestes et les hauts, des empiècements assemblés en diagonale et en oblique. Ses créations diffèrent de ce qu’on a pu voir cette année dans le milieu de la mode. Avec Kaléidoscope, la créatrice sort sa carte d’originalité et offre à la Mauricienne des robes pouvant se porter pour toute occasion.
« Les coutures des vêtements sont, elles aussi, pensées et travaillées comme des oeuvres à part entière. Elles sont volontairement mises en avant sur le côté du vêtement afin de créer un effet miroir et une combinaison de formes rappelant ainsi les compositions infinies d’images du kaléidoscope. La juxtaposition et la superposition de bandes de tissus combinées aux différentes couleurs rappellent le prisme et ses rayons réfléchissants. L’enchevêtrement de bandes dans un camaïeu orange structure la silhouette. Le vestiaire est construit comme un kaléidoscope que l’on pivote pour admirer la combinaison de formes variées. Ainsi, les robes sont modulables, chacune d’entre elles permet de nombreuses déclinaisons et transformations. Le drapé peut se porter devant ou au dos, le col bénitier peut devenir un col asymétrique laissant une épaule dénudée créant ainsi des combinaisons multiples au sein d’un même vêtement », nous explique la créatrice. À noter que la marque propose aussi des accessoires afin d’ajouter une touche d’originalité à chaque vêtement sur le site internet de la marque. « Je n’ai pas de magasin. J’ai trouvé plus intéressant de créer mon site internet afin d’y proposer mes créations. Les personnes peuvent ainsi choisir la couleur et la taille et passer la commande. Le produit sera envoyé chez elles. Cette méthode marche très bien et c’est aussi bien plus simple pour le client », conclut Annabelle Fleury.