Les débats de la conférence de Model United Nations 2012 se sont clos vendredi. Durant trois jours, 581 jeunes de 110 établissements secondaires ont, dans une simulation, représenté 150 pays de l’Organisation des Nations unies autour de thèmes d’actualité. Résultats : 75 résolutions ont été votées et 16 meilleurs délégués choisis. À travers leurs différentes commissions, tous ont souligné le rôle important de l’éducation dans le progrès économique et la cohésion sociale, entre autres, et ont plaidé pour davantage d’investissement dans ce secteur.
L’édition de cette année a vu une fois de plus la nomination de 16 Best Delegates. Quatre meilleurs délégués, qui seront choisis cette semaine, représenteront Maurice à la conférence internationale de Model United Nations (MUN) en Inde en novembre.
Lors des débats présentés par le Security Council, 75 résolutions ont été votées par les 15 commissions, à savoir Agricultural, Disarmament, Economic, Social, Education, Environment, Human Rights, Millenium Goals Development, Population and Health, Political, Refugee and Migration, Science and Technology, Sports, Sustainability et Trade and Development. Plusieurs problèmes relevant de ces domaines ont été exposés en vue de la résolution des conflits mondiaux : une représentation égale des femmes en politique, l’homme au centre de l’action gouvernementale, l’éradication de la pauvreté et de la famine, les sports et la paix dans le monde, entre autres.
Par ailleurs, les 581 participants ont tous plaidé pour davantage d’investissement dans l’éducation, soulignant le rôle qu’elle joue dans la cohésion sociale, la promotion économique, la lutte contre la violation des droits de l’homme ainsi que la promotion culturelle. Ils ont sollicité les États membres pour que ces investissements deviennent impératifs.
À la clôture des débats vendredi, le ministre de l’Éducation a commenté quelques-unes des résolutions votées par le Conseil de sécurité. « Through your deliberations you discussed about the winds of change blowing across the world, conflicts in many parts of the world and the current global economic downturn which have presented human beings and international institutions with acute challenges. And it is in the face of such socioeconomic turmoil that sustained and universal cultural values of humankind have become a crucial background for the restoration of stability and development at national, regional and global level », a affirmé Vasant Bunwaree. Ce dernier a aussi demandé à ces jeunes de respecter les engagements du MUN Pledge qu’ils ont pris lors de la cérémonie d’ouverture : « Let’s join hands and work together for a brighter future. » Il a également salué les décisions prises par la Commission de l’éducation et de l’environnement, soulignant que cette conférence a permis aux participants d’être exposés aux réalités du monde et d’y envisager des solutions.
Depuis 1993, MUN est un rassemblement annuel donnant l’occasion aux collégiens de s’investir dans plusieurs domaines. Chaque année, durant les vacances du deuxième trimestre en juillet, le nombre d’établissements secondaires qui y participent augmente. Pour ces élèves de Lower 6, être délégué et conseillers représente « une façon très efficace de collecter des informations sur les pays : leur histoire, leur politique et leur culture ». L’exercice permet aussi aux collégiens de développer leurs connaissances du monde de la diplomatie et de la négociation.
La 16e édition cette année s’est tenue plus tôt car, le mois prochain, Maurice accueille la 18e Commonwealth Conference of Education Ministers. Elle réunira également un forum des jeunes. Vasant Bunwaree a fait part de son souhait de voir les jeunes délégués y prendre part. « This will not only serve to make them familiar with young people from different backgrounds, cultural and social, but also share a commonality of vision », a conclu le ministre.