Pour la 2e édition de la compétition de planeurs en modèles réduits pour la catégorie Lower VI, l’équipe du collège Sookdeo Bissoondoyal, supervisée par l’enseignant Nabeel Mungly, a décroché une nouvelle fois le premier prix, devenant ainsi l’équipe à battre, selon le capitaine, Richard Twomey, président de l’AeSM. Le premier prix de la catégorie Form IV est allé au collège Hindu Girls. La finale a eu lieu le mois dernier au Stade Maryse Justin, à Réduit. C’était une initiative conjointe du Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC) et de la Société aéronautique de Maurice(AeSM).
L’équipe du collège Sookdeo Bissoondoyal était composée de Sookeeah Chimul, Dabedeen Mokshad, Shane Labonne et Pajanivel Calinghee, et celle du collège Hindu Girls de Mumta Lallchand, Seejul Vencanah, Prabha Jahul et Poornima Gopal, sous la supervision de Jayana Pidial. Les 2e prix sont allés aux collèges Lorette de Rose-Hill, dont léquipe est composée de Chloé Lassémillante, Presheena Armoogum, Geetika Heera et Jenna Chu Pui Chan, sous la supervision de Sadhna Deonanan, et au Dr Maurice Curé avec une équipe composée de Israa Abdul, Sinram Sookraz, Hemisha Saminathan et Tashiana Boodhoo, sous la supervision de Shiv Kamal Oogarah.
Commentant les résultats, le capitaine Twomey affirme sa surprise : « Three out of the four prizes were won by the girls, proving conclusively that launching a glider does not depend on biceps, but on a cool head with design and launching skills. » L’objectif de cette compétition est d’enseigner le b.a.-ba de l’aéronautique, qui est une branche de la physique, d’une manière ludique aux jeunes Mauriciens, car l’aérodynamisme en tant que tel ne figure pas au programme scolaire. À l’ouverture de la compétition, 400 équipes s’étaient inscrites. Les étudiants ainsi que leurs professeurs ont participé à des ateliers de travail sur l’aérodynamisme et la fabrication de planeurs en modèles réduits, animés par l’AeSM. Car comme le soutenait Richard Twomey au Mauricien lors de la première édition de cette compétition, « il ne s’agit pas seulement de lancer quelque chose en l’air, il faut aussi un bon équilibre de l’appareil et bien calculer la gravité pour que ça marche ». Durant ces ateliers, les participants apprennent ainsi « où se situe le point de gravité dans leur modèle, comment fabriquer la queue de leur avion, ses ailes, son inclinaison, ainsi que son angle d’attaque, pour maintenir sa stabilité dans l’air ».
À la suite de cela, 80 entrées ont été enregistrées et des notes ont été attribuées aux modèles présentés en fonction de leur design et de leur construction. Une première sélection a retenu 40 équipes pour un essai en vol, dont la finale a eu lieu le 7 juin dernier à Réduit, sous un temps relativement clément, fait ressortir l’AeSM. Outre la participation à la compétition, les jeunes ont eu l’occasion d’assister à des démonstrations d’aéromodélisme et des drones animées par le St Martin-based Model Aircraft Club. Selon l’AeSM, le concours a le soutien total du ministère mauricien de l’Éducation en tant qu’activité extrascolaire. Le RGSC a sponsorisé les prix de la catégorie Lower VI et l’Université de Southampton de Grande-Bretagne ceux de Form IV. Les premiers prix emportent chacun Rs 8 000 et les deuxièmes Rs 4 000.