La Child Development Unit (CDU) a fait appel à l’aide de la Police pour rechercher la mère âgée de 26 ans, accusée de se prostituer en présence de son bébé, de sexe féminin et âgée de seulement sept mois.  En effet , la visite des officiers de cette unité dans la localité où habite la mère s’est révelée infructueuse hier.
Ce cas de négligence allégué d’enfant avait été dénoncé par la mère et le beau-père de la jeune femme accusée de traîner avec elle son bébé lorsque celle-ci fixe des rendez-vous à ses clients pour des activités sexuelles payantes. Dans son édition d’hier, le Mauricien avait fait de ce cas avec les grand-parents de l’enfant de 7 mois portant des témoignages des scènes des plus immorales avec l’enfant posé sur un bout de carton à l’arrière d’un van juste à côté de la mère et son présumé client pendant que ces deux s’adonnaient à des activités sexuelles tarrifées. Selon les dires des grands-parents, l’enfant pleurait sans que la mère n’intervienne pour le calmer. Ces derniers ont  rapporté le cas à la Police et à la CDU afin que l’enfant soit mis à l’écart, craignant un danger pour le bébé.
Hier, les officiers de la CDU se sont rendus sur les lieux où habite la mère, d’après les renseignements fournis par les grands-parents, avec l’intenttion de l’interroger et trouver une solution afin d’heberger l’enfant dans les meilleures conditions. Mais ces derniers n’ont pu mettre la main sur la femme en question. L’on suspecte que celle-ci aurait déguerpi avant la visite de la CDU et de la Police. Rappelons que d’après le protocole en vigueur, les officiers de la CDU devront s’enquérir avec la mère des moyens alternatifs pour la garde de l’enfant et de conclure si l’enfant sera retiré de la garde de sa mère. Par la suite, le bébé devrait subir des examens médicaux à l’hôpital en vue d’établir s’il a des séquelles d’éventuels sévices avant d’être placé dans un Shelter du ministère.
Sur place hier, les offciers de la CDU ont pu constater à vue d’oeuil les conditions d’insalubrité de la maison et des conditions pauvrété dans lesquelles viverait la mère. L’appui de la Police a été sollicitée depuis hier pour retracer celle-ci et l’enquête de la CDU poursuit son cours.
Par ailleurs, selon nos informations, la mère aurait délaissé ses trois autres enfants agés de 3, 5 et 7 ans. Selon une source, ils logeraient chez un parent dans la région de Port-Louis et seraient laissés à leurs propres comptes durant la journée.