Mohamed Salah, une pièce maîtresse dans le dispositif offensif de Liverpool et de la sélection égyptienne

La Confédération Africaine de Football a organisé, jeudi 4 janvier, soir le traditionnel gala des CAF Aiteo Awards, à Accra au Ghana, qui récompense les meilleurs footballeurs africains.

Pour succéder à Riyad Mahrez (Algérie/Leicester), trois hommes étaient en compétition pour remporter ce prestigieux trophée. Pierre-Emerick Aubameyang (Ghana/Borussia Dortmund), qui a remporté le titre en 2015, Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) et Mohamed Salah (Égypte/Liverpool).Mais c’est finalement Salah qui a été primé, sans grande surprise devant Mané 2e et Aubameyang 3e  puisque l’égyptienen  était le grand favori.

L’ancien  joueur de Chelsea a réalisé une belle année 2017 que ce soit en sélection comme en club. Avec son pays, avec lequel il a été finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations et qu’il a aidé à se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 en Russie l’été prochain, Mohamed Salah a marqué 5 buts et délivré 2 passes décisives en 10 rencontres en 2017. Indispensable.

En club, le footballeur âgé de 25 ans s’est aussi montré brillant. Sous le maillot de l’AS Roma, Salah a planté 10 buts en 20 matches l’année passée. À cela, il faut ajouter 9 passes décisives. Transféré à Liverpool durant l’été 2017, il a continué sur son rythme fou. 23 buts et 8 passes décisives en 29 apparitions, voici les impressionnantes statistiques du Phraon chez les Reds. Récemment élu meilleur joueur africain de l’année 2017 par la BBC puis meilleur footballeur arabe de l’année par l’UAPS, Mohamed Salah a donc encore raflé la mise en étant sacré par la CAF.

L’Égypte remporte elle le titre de sélection masculine de l’année, son entraîneur Hector Cuper glanant le titre de coach de l’année. Le Zambien Patson Daka est lui élu meilleur espoir, tandis que le Wydad Casablanca est sacré club de l’année. La Nigériane Asisat Oshoala est elle couronnée joueuse de l’année, l’Afrique du Sud remportant elle le titre de sélection féminine de l’année 2017.