Le nombre d’accidents de la route enregistrés au premier semestre de 2018 a diminué de 2,7% pour atteindre 14,634 contre 15,038 pendant la période correspondante en 2017.  Le bilan routier mauricien est toutefois porteur de mauvaises nouvelles en particulier pour le nombre de décès sur nos routes. On note ainsi cette année, une augmentation de 20.5% d’accidents fatals de plus qu’en 2017, soit 88 pour le premier semestre de 2018 contre 73 pour la même période en 2017.

Par rapport aux six premiers mois de 2017, les accidents avec et sans blessures ont diminué de 15,4% et 1,3% respectivement. Les accidents graves et ceux causant des blessures légères ont diminué par 8,3% et 18,8% respectivement, tandis que le nombre d’accidents mortels a augmenté de 14,5%.

Parmi les 14634 accidents du premier semestre de 2018, la majorité (13 381) (91,4%) n’a pas fait de blessé. 79 accidents ont causé des décès, 242 accidents de graves blessures et 932 des blessures légères.

Hormis le nombre d’accidents en baisse, les chiffres de Statistics Mauritius montre que le nombre de victimes a aussi diminué de 12,9%, passant de 2 023 pour les six premiers mois de 2017 à 1 763 à la période correspondante de 2018. Parmi les victimes de janvier à juin 2018, 88 personnes sont mortes, 274 ont été grièvement blessés et les 1 401 restantes, légèrement blessés.

Les personnes les plus vulnérables de janvier à juin de cette année étaient les pilotes et les cavaliers en croupes des deux-roues motorisés, car sur les 88 personnes décédées dans les 79 accidents fatals, on dénombre 39 motocyclistes.