Le quadricolore a flotté haut samedi lors du 5e Moka Trail. La course principale de 30 km a vu la victoire de Nitish Jhugursing, qui a bouclé le parcours en 3h04’03 pour sa première participation devant le très attendu Nicolas Quéland. Chez les dames, Rachel Quéland s’impose dans la course principale qui voit cette année un nombre record de participants, soit plus de 2 200 inscrits.
La course de 6 km qui accueille le plus grand nombre d’inscriptions laisse croire que le trail est en train de gagner du terrain dans le paysage sportif local. « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Le moins que l’on puisse dire, c’est que Nitish Jhugursing a bien compris l’adage du sieur de La Fontaine. Et a certainement su l’appliquer dans cette course appelée Le Grand Pouce face à 130 concurrents. Cette épreuve a aussi vu la participation de deux grands noms du trail réunionnais, Gérald Trules et Frédérick Duchemann, à qui les sentiers accidentés des champs de canne de La Laura n’ont visiblement pas porté chance.
« C’est la toute première fois que je participe au Moka Trail et je suis très heureux de cette victoire que je dédie à tous les Mauriciens. Cette participation va me servir d’entraînement pour un marathon et un semi-marathon auxquels je participerai bientôt. J’ai su doser mes pas pour arriver à garder un bon rythme tout au long du parcours. Je suis très content de la manière dont le trail s’est déroulé et je salue les efforts des organisateurs. Je reviendrai certainement l’année prochaine », a souligné le vainqueur à l’issue de la course.
Les Réunionnais ont également salué l’organisation et, dans un bel esprit de fair-play, la performance de leurs concurrents mauriciens.
Les trois parcours du Moka Trail 2017 ont chacun attiré un nombre important de participants, mais c’est le Fun Jog qui aura réuni le plus d’amateurs du trail. Long de 6 km, cette course a vu l’inscription de 1 200 participants, dont presque 200 enfants âgés entre 8 et 14 ans. Le parcours intermédiaire, appelé Le Petit Both, a accueilli 900 adeptes de la discipline sur une distance de 15 km.
« Nous voulons rendre cette discipline accessible au plus grand nombre. C’est ce à quoi nous nous sommes attelés au cours de ces cinq dernières années. Nous sommes heureux de voir un si grand nombre de participants cette année, ce qui montre que notre stratégie porte ses fruits », a déclaré Yannick Lincoln, directeur de course du Moka Trail, lors d’un point de presse jeudi. Le pari est donc réussi et, si la tendance se maintient, la prochaine édition devrait attirer un nombre record d’inscriptions.
L’édition 2017 a bénéficié du parrainage de Swan et de la Banque des Mascareignes.