C’est sous un soleil de plomb, dans un vent chaud et sec et dans une chaleur torride, que les 2 000 participants ont franchi la ligne d’arrivée du Moka Trail, hier à La Laura. Aux alentours de 10h, alors que les trailers du 15 km (Petit Both) et 6 km (Fun Jog) commençaient à rentrer, on attendait aussi avec impatience le gagnant de l’épreuve phare, le 30 km (Grand Pouce). Alors qu’on espérait voir les favoris comme Nicolas Quéland ou Jenni Smith entre autres, au tournant, c’est Nitish Jhugursing contre toute attente qui a pointé le bout de son nez dans ligne droite finale. Il a bouclé l’épreuve en trois heures, quatre minutes et trois secondes (3h 04’03). Pas loin du record détenu par Vishal Ittoo (3h 02’51).
Jhugursing,  soit la surprise du chef, a étonné tout son monde à un tel point que son arrivée est presque passée inaperçue aux yeux de certains. D’ailleurs, l’animateur de l’événement annonçait Quéland (3h 04’25) comme vainqueur, alors qu’en réalité, ce dernier arrivait pour la deuxième place.  Dans la foulée, Smith (3h 04’28) complétait le podium. Sans conséquent cependant, puisque le malentendu a été aussitôt rectifié. Mais, c’est aussi à ce moment précis,  que les milliers de personne présents ont assisté à l’émergence de  Nitish Jhugursing.
Essoufflé et en sueur, mais avec le sourire aux lèvres  que Jhugursing livre ses premières impressions sur sa victiore, après une sage course d’attente: « Mari seryé !  Cette fois-ci j’ai su gérer ma course comparé à mon dernier trail (Ferney) où je m’étais complètement vidé. C’est la première fois que je cours un 30 km. J’avais peur de ne pas terminer la course, car ce n’était pas un parcours plat, mais avec  beaucoup de montées et de descentes . Donc  cette fois-ci je ne me suis pas précipité pour prendre les devants. J’ai gardé mon rythme et dans les derniers dix km j’étais 7ème à peu près. Puis au fur et à mesure, j’ai remonté quelques adversaires  jusqu’à me retrouver en tête devant Nicolas. À deux kilomètres de l’arrivée, j’avais encore de la force. J’ai alors puisé dans mes réserves pour faire le trou », nous raconte-il.
2ème au Ferney Trail
Il est encore plus surprenant de savoir que l’athlète de 27 ans, affectionnant le marathon est seulement à sa deuxième course de trail. Il s’y est mis cette année, soit  en septembre dernier. Son baptême de feu a été le Ferney Trail en septembre dernier où il avait fini deuxième derrière Simon Desvaux de Marigny, à plus d’une minute. Et pour sa première participation au Moka Trail, il se réjouit de sa performance aussi bien que de  l’organisation. « Ça a été une belle course. Le Moka Trail a été bien organisé. Si je connaissais le parcours, j’aurai pu très tôt creuser l’écart entre les autres et moi », dit-il. Chez les dames, la logique a été plutôt respectée. Rachel Quéland (4h 21’22) a remporté l’épreuve  devant Sabrina Rabot et Nina Le Du respectivement.
Le Petit Both (15 km) pour sa part a été remporté par Jonathan Cotte en 1h 19’24, un fin connaisseur de ce parcours du Moka Trail. Pour lui, l’expérience a été un facteur très important. «  J’ai déjà couru ce parcours trois fois auparavant. Et le soleil en particulier est l’une des grosses difficultés que j’ai  eu à faire face. Mais à part ça le parcours reste le même avec une descente du Pouce très technique et très glissante. Dès le départ je suis resté avec le groupe de tête composé de quatre coureurs. J’étais  avec le peloton jusqu’à ce qu’il commence à s’étirer avant d’attaquer la montée du Pouce. Puis, il ne restait plus que Dhavind Custnea et moi lorsque nous sommes arrivés au pied de la montagne du Peter Both. Ensuite il m’a déposé sur place à la hauteur de Crève-Coeur pour prendre au moins 50 m d’avance avant qu’il ne se perde. Quant à moi, j’ai continué à accélérer. Mais en réalité c’est David qui aurait du gagner. Mais tous ces circonstances font partie du trail. C’est pour cela qu’il est important de connaître son parcours et d’avoir des repères », fait-il ressortir. Au final, Custnea (1h 25’23) termine au troisième rang derrière Michael Chan (1h 21’31). À noter que les divers classements sont en ordre général.