Vue splendide de la nature vers les sommets de La Laura

C’est sous un soleil radieux que les 1 900 participants, sur les trois parcours confondus, ont pris le départ du Moka Trail le week-end dernier à La Laura. Les traileurs avaient au choix trois distances à parcourir, à savoir le Fun Jog (6 km), le Petit Both (15 km) et le Grand Pouce (30 km) face à un panorama à couper le souffle au centre du pays. L’épreuve principale (30 km) a été remportée par Jean-Marie Cadet chez les hommes (3h02’04) et Anne Cécile Delchini chez les dames (3h52’32) respectivement.

Anne Cécile Delchini,
victorieuse dans l’épreuve du Grand Pouce

Performances remarquables, ambiance conviviale et temps impeccable. La sixième édition du Moka Trail a tenu toutes ses promesses. En sus de se dérouler au coeur d’une ville qui se veut écoconsciente et en harmonie avec la nature, l’événement se veut fun et familial avec différents parcours permettant ainsi aux jeunes et moins jeunes de participer. Le parcours du Fun Jog, long de 6 km, a ainsi réuni le plus d’amateurs de trail cette année encore, avec 1036 participants au départ.

Jean-Marie Cadet, très concentré, fonce vers la victoire

Les 727 coureurs étaient sur la ligne de départ du parcours intermédiaire du Petit Both, sur une distance de 15 km, alors que l’épreuve reine a vu la participation de 137 traileurs. « Nous sommes ravis de voir l’intérêt grandissant du public et l’ambiance qui règne chaque année dans le seul trail disputé dans le centre du pays. Un grand merci à tous les participants, aux bénévoles et aux sponsors qui contribuent chaque année à faire de ce trail, un événement incontournable du calendrier sportif. Nous vous donnons à nouveau rendez-vous l’année prochaine pour de nouveaux exploits et encore plus de sensations fortes », a déclaré Simon Desvaux, directeur de course du Moka Trail

Le Moka Trail a proposé cette année encore un espace dédié aux enfants en bas âge. Ce coin a permis à quelque 61 enfants de jouer et de s’amuser sous la supervision d’un personnel qualifié pendant que les grands s’adonnaient à leur course en toute sérénité.