Le ministre de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et de l’Environnement et du Développement durable, Etienne Sinatambou, était mercredi aux côtés de Marjaana Sall, ambassadrice de l’Union européenne (UE) auprès de la République de Maurice pour le lancement d’une action de nettoyage sur la plage publique de Mon-Choisy, et ce dans le cadre d’une campagne de sensibilisation de l’édition 2017 de la conférence « Our Ocean », qui se tiendra à Malte les 5 et 6 octobre.  Ils étaient une soixantaine de participants de l’UE, du ministère et de la Beach Authority à se réunir sur la plage mercredi matin pour ramasser les déchets.
« Les océans ont un rôle essentiel pour la régulation du système climatique. Ils produisent la moitié de notre oxygène et ont absorbé la plus grande partie du surplus de chaleur de la planète ainsi qu’environ 25% des émissions de CO2. Ils jouent ainsi un rôle central pour notre planète et pour l’humanité. C’est pour cela que les nombreux dangers auxquels les océans font fassent représentent un enjeu global. Nous avons tous une responsabilité pour faire en sorte que les océans soient plus propres et gérés de manière durable. Chaque action compte pour protéger les océans », a déclaré Marjaana Sall, ambassadrice de l’UE auprès de Maurice. Elle avait à ses côtés le ministre de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et de l’Environnement et du Développement durable, Etienne Sinatambou, ainsi que le directeur de la Beach Authority, le Dr Dhuneeroy Bissessur, entre autres.
Marjaana Sall a ajouté que l’UE est « heureuse » d’organiser cette action de nettoyage en collaboration avec le ministère et la Beach Authority afin de sensibiliser le plus grand nombre en amont de la conférence “Our Ocean” que l’UE organisera à Malte les 5 et 6 octobre prochains. « Depuis la première édition, en 2014, les conférences “Our Ocean” encouragent les leaders mondiaux à prendre des engagements ambitieux pour parvenir à des océans sûrs, sécurisés, propres et gérés de manière durable », a-t-elle expliqué. « L’activité de nettoyage de plage de ce matin a pour but de continuer à sensibiliser le grand public sur l’impact de l’action humaine sur les océans et de montrer un exemple des actions concrètes de l’UE en faveur de la protection et de la gestion durable des océans », a-t-elle ajouté.
Le ministre Sinatambou a, lui, estimé que la semaine a été « riche en événements » relatifs à l’environnement. « Samedi, c’était la célébration de la Journée internationale pour la préservation de la couche d’ozone et celle du 30e anniversaire du Protocole de Montréal sur la préservation de la couche d’ozone. Lundi, il y a  eu cet atelier sur l’amendement de Kigali à Balaclava et, mardi, la toute première réunion, depuis des lustres, du Multilateral Environment Agreements Coordicating Committee. ».
« Jusqu’ici, Maurice a signé une trentaine de conventions internationales liées à l’environnement. Et ce comité de coordination s’assure de la mise en oeuvre et du suivi des décisions prises sous ces conventions », a-t-il expliqué. « Il est impensable que ce comité ne se soit pas réuni depuis sa mise sur pied, en 2008 ! » s’est-il indigné.
Marjaana Sall et le Etienne Sinatambou ont ensuite procédé au lancement d’une Eco-Bin (pour le ramassage écologique et le tri des déchets en plastiques, dont des bouteilles) et à la mise de terre de plantes avant de participer activement à cette opération de nettoyage. Rappelons que pour l’édition 2017, l’UE appelle tout particulièrement les responsables d’entreprises à annoncer leurs engagements en matière de protection et d’utilisation durable de nos océans.