Bouteilles de champagne, maillots de bain, canettes de bière, plastique… Autant d’objets qui ont été retirés du lagon de Mon-Choisy hier après-midi. Au total, 60 kg de déchets s’y trouvaient. La mer semble être devenue une véritable poubelle. Pour la cinquième année consécutive, le Rotary Club de Grand-Baie organise son Lagoon Cleaning Day visant à sensibiliser la population sur l’importance de garder propre notre environnement.

Bien qu’une baisse importante ait été notée dans la quantité de déchets collectés, passant de 250 kg en 2018 à 60 kg cette année, le Rotary Club de Grand-Baie souhaite toutefois que le public prenne conscience que préserver la propreté de l’environnement est important. « Les gens doivent savoir utiliser les poubelles et s’ils ne peuvent le faire, ils doivent pouvoir collecter tous leurs déchets et les jeter chez eux. On doit pouvoir garder la plage propre et ne pas tout jeter dans la mer », dit-on dans cette association.

Cependant, la baisse dans la quantité de déchets ramassée, selon ce club, prouve que les campagnes de conscientisation « portent leurs fruits ». Lors du premier exercice de nettoyage de lagon, 700 kg de déchets avaient été ramassés. Pour cette édition, une soixantaine de bénévoles et de plongeurs professionnels étaient présents pour nettoyer pendant une heure et demie le lagon de Mon-Choisy, une plage très fréquentée par la population et les touristes.

Le Rotary Club de Grand-Baie se dit « très actif » dans la réalisation de projets visant à réduire la pollution marine et à sensibiliser le grand public sur l’importance de la propreté des plages et des lagons. Au cours de ces trois dernières années, l’initiative du Rotary Club a pu collecter plus de 1,5 tonne de déchets dans le lagon de Mon-Choisy.