Le groupe Harel Mallac annonce des perspectives encourageantes pour 2014 tant au niveau de ses activités domestiques que régionales. Le groupe a déjà commencé à mettre en pratique un plan élaboré avec l’assistance d’un cabinet de consultants étranger en vue d’améliorer son efficacité opérationnelle.
« Le groupe Harel Mallac continue sa progression constante pour un retour à la profitabilité, grâce à des mesures déjà prises dans le cadre de son repositionnement. En effet, le groupe poursuit sur sa lancée de consolidation de ses opérations traditionnelles, au niveau local et international, pour une croissance organique du groupe. Simultanément, il s’ouvre aux opportunités pouvant se présenter dans d’autres secteurs clés de l’économie mauricienne », annonce la direction dans un communiqué de presse.
Harel Mallac fait état de résultats encourageants pour l’exercice financier 2013 marqué par des revenus en hausse de 5,7 % pour atteindre près de Rs 4 milliards.
Les profits avant coûts financiers ont augmenté de 35 % pour s’élever à Rs 50,8 millions. Cependant, les résultats au final demeurent négatifs, les pertes se situant à Rs 42,7 millions mais sont en nette réduction par rapport au montant enregistré en 2012 (-Rs 96,3 millions).
« Le contexte économique reste difficile, et il fallait prendre du recul afin de mieux repartir, avec un véritable élan de croissance. C’est ce que notre groupe a fait. Les chiffres nous donnent aujourd’hui raison, avec une progression confirmée de pratiquement tous nos investissements et activités. Nous sommes sur la bonne voie, même si nous envisagions une reprise plus rapide », observe Charles Harel, CEO du groupe.
La progression notée par la direction est soutenue par une stratégie de transformation du groupe, qui est mise en place depuis 2012. Plusieurs mesures ont été prises, comme de nouveaux partenariats, ou un renforcement des investissements dans certaines industries. Ainsi, le groupe a aujourd’hui une plus grande présence dans le secteur hôtelier, avec des investissements dans Attitude Resorts Management Ltd, une participation dans les hôtels Paradise Cove et Zilwa, ainsi qu’un actionnariat consolidé dans l’hôtel Maritim, qui est maintenant une compagnie associée.
« Ces investissements importants et ceux consentis dans nos filiales ont eu un impact direct sur les frais financiers, mais la direction se dit confiante que son programme d’investissements portera ses fruits », fait-on ressortir par ailleurs. « Suite à un exercice effectué fin 2013 avec la collaboration d’une firme de consultants sud-africaine, nous poursuivons notre stratégie de transformation. Nous voulons, en priorité, consolider davantage nos activités et renforcer notre présence en Afrique, en nous appuyant sur notre parcours de plus de 15 ans sur ce territoire », ajoute Charles Harel.