Rajkamal Tapooseea(vest foncée) entouré de son équipe d'administration du MTC

—Pravind Jugnauth a reçu à son bureau Rajkamal Taposeea pendant une heure

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a rencontré le président du Mauritius Turf Club, Rajkamal Taposeea, hier après-midi, au Prime Minister’s Office. La nouvelle a été confirmée par le président du MTC, qui n’a pas souhaité en dire plus sur le contenu des discussions. Cette rencontre, qualifiée de cordiale, aurait permis de dissiper les nombreux malentendus entre le GM et le MTC, et de trouver des avenues pour une meilleure collaboration MTC-GRA cette année afin de remettre l’industrie hippique sur les rails.

Rien n’a jusqu’ici transpiré des questions abordées lors de cette réunion, mais les professionnels des courses la qualifient d’avancée significative, car cela fait longtemps qu’un représentant officiel du MTC n’avait pas été reçu par le PM pour discuter de l’avenir de l’industrie hippique. Certes, le PM avait bien rencontré l’administrateur du MTC Frantz Merven par le biais du membre du board de la GRA Dev Bheekary à la même époque l’année dernière, mais cette entrevue a créé des remous au MTC.

Pressenti pour être le prochain président à l’époque, Frantz Merven avait subi les foudres de ses collègues parce qu’il ne les avait pas préalablement informés et n’était donc pas mandaté pour une telle rencontre. Cela lui a sans doute coûté la présidence, bien qu’on dise aussi que le président en exercice Rajkamal Taposeea n’a pas tenu sa parole donnée.

Maintenant que le GM et le MTC ont, semble-t-il, accordé leurs violons, la requête de l’organisateur des courses pour la tenue de 43 journées est donc en bonne voie, même si la GRA a adressé une lettre, dont les éléments ne relèvent pas de sa compétence au MTC ces derniers jours. En effet, la GRA lui aurait demandé de fournir le nombre d’épreuves qu’il compte organiser sur chaque distance pendant la saison. D’aucuns se demandent à quoi peut bien servir cette information à la GRA pour accepter le nombre de journées et le nombre de courses par journée.

Cette réunion inattendue à quelques semaines des élections du MTC vient légitimer le président Taposeea dans sa quête pour un nouveau mandat d’administrateur, voire de président du MTC. D’autant qu’il aura comme adversaire l’ex-président Gilbert Merven, qui était resté en hibernation depuis le rapport de la commission d’enquête Parry qui n’avait pas été tendre avec lui. Aux côtés du respecté Michel Halbwachs, il tente de défier le tandem Rajkamal Taposeea-Nicholas Carosin. Selon des informations dignes de foi, Gilbert Merven chercherait aussi à rencontrer le PM, mais pour l’heure, Rajkamal Taposeea a dégainé le premier.

Dans tous les cas, la lutte pour les prochaines élections sera intéressante à suivre, car au moins un administrateur actuel qui est l’objet d’une enquête interne a fait savoir qu’il ne soutiendrait pas l’équipe actuelle et une écurie en vue proche d’un membre de la GRA soutiendrait aussi la candidature de Gilbert Merven. Mais au MTC, les membres ne souhaitent plus avoir à leur tête une équipe qui serait en litige avec l’État et soutenue par l’opposition.