Photo illustration

Le Dr Laurent Musango, de l’OMS : « Si par malheur nous avons un cas, l’OMS le communiquera à la population »

II n’y a aucun cas du Covid-19 à Maurice à ce jour. C’est ce que soutient la représentation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Maurice. N’empêche que l’île reste exposée aux risques du Covid-19, d’autant que des cas ont été recensés dans l’océan Indien, notamment dans les îles avoisinantes, dont La Réunion, les Seychelles et Mayotte. Le représentant de l’OMS à Maurice, le Dr Laurent Musango, promet de diffuser l’information au public si un cas était « par malheur » recensé. Et de préciser que Maurice sera forcée d’ouvrir encore des centres de quarantaine en fonction du nombre des passagers foulant notre sol.

« Maurice est en état d’urgence, comme tous les autres pays. C’est normal puisque la pandémie se répand rapidement à travers le monde. Toutefois, la situation sur le plan local est toujours sous contrôle. L’OMS confirme qu’aucun cas du coronavirus n’a été enregistré à ce jour à Maurice », déclare le Dr Musango. Ce dernier fait ressortir que le bureau de l’OMS à Maurice est constamment en contact avec le bureau du Premier ministre et le ministère de la Santé pour veiller à la situation de près et prendre les mesures nécessaires pour prévenir cette maladie sur le territoire local. « Maurice a pris le maximum de mesures de précaution, selon les recommandations de l’OMS, pour protéger la population de l’épidémie de coronavirus, que ce soit à l’aéroport, au port, au niveau des passagers qui arrivent à Maurice, des tests dans les laboratoires, ou encore du personnel de la santé ou les cas suspects admis en quarantaine, entre autres. Tous les protocoles établis sont respectés », insiste le Dr Musango.

Cependant, il ne nie pas le fait que Maurice reste exposée aux risques d’être atteinte par la pandémie, surtout que le Covid-19 est maintenant présent dans l’océan Indien, notamment dans les îles avoisinantes, comme La Réunion, les Seychelles, les Maldives et Mayotte. « En effet, les risques ont encore plus augmenté par rapport aux mouvements entre les îles. Mais Maurice continue de prendre ses précautions pour que l’épidémie n’atteigne pas le territoire mauricien », fait-il ressortir.

Il assure le public qu’aucun cas n’a été enregistré à Maurice et que la dengue n’a « rien à voir » avec le coronavirus. « J’ai pu comprendre que certaines personnes pensent que les patients atteints de la dengue sont porteurs du coronavirus. La dengue et le coronavirus sont deux épidémies différentes, quoi qu’elles partagent presque les mêmes symptômes, c’est-à-dire de la fièvre, de la toux et un mal de tête, entre autres. Mais les diagnostics sont différents. Idem pour les grippes saisonnières. Il y a certes des cas de dengue à Maurice, mais aucun cas de coronavirus », assure le Dr Musango.

Interrogé sur l’importance d’ouvrir autant de centres de quarantaine, le Dr Musango soutient que le nombre augmentera en fonction du nombre de passagers arrivant à Maurice. « Il est important d’avoir ces centres de quarantaine pour placer les cas suspects sous observation. Notre objectif est de protéger la population et l’ouverture d’un centre de quarantaine dans un endroit n’expose nullement les habitants au danger du coronavirus. Leurs protestations ne sont pas fondées. De plus, nous ouvrons des centres en fonction du pays d’où viennent les passagers. On ne peut mélanger les cas », affirme notre interlocuteur.

En ce qui concerne les conditions de vie dans les centres, déplorées par les patients, le représentant de l’OMS à Maurice indique que « toutes les conditions humaines y sont respectées ». Il poursuit : « Les conditions cadrent avec les normes établies par l’OMS. L’hygiène est prise en compte. Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de visiter chaque centre, mais nous sommes certains que le ministère de la Santé a implémenté les recommandations de l’OMS. »

Pour conclure, le Dr Laurent Musango demande à la population mauricienne d’ignorer les « fake news » au sujet des cas de coronavirus à Maurice. « Évitez de croire à des informations qui ne viennent pas de sources sûres. Prenez en considération les informations fournies par le ministère de la Santé ou celles disponibles sur le site Web de l’OMS. Cette organisation mondiale est une deuxième source d’information sûre et, si par malheur un cas du Covid-19 est recensé à Maurice, l’OMS n’hésitera pas à le communiquer au public. L’information sera immédiatement diffusée afin que les Mauriciens puissent prendre les précautions nécessaires », dit encore le Dr Musango. Et d’ajouter que Maurice est « bien préparée » pour la prise en charge d’un éventuel patient porteur du virus. « Toutes les dispositions sont en place, non seulement pour prévenir la pandémie, mais aussi pour prendre en charge une personne atteinte du virus. Tous les équipements et ressources sont disponibles dans les centres de quarantaine, dans les laboratoires et les hôpitaux pour la prise en charge des patients porteurs du virus », conclut-il.