D’ici à deux ans, la région Nord sera dotée de son tout premier parcours de golf à 18 trous répondant aux normes internationales. Devant se situer à Mont-Choisy, ce golf sera, en fait, la pierre angulaire de tout un projet de développement foncier intégré mis en chantier par la Compagnie de Mont-Choisy Ltée et qui va aussi comprendre, dans un premier temps, la construction de 130 résidences de grand standing.
Le projet va s’étendre, dans sa première phase, sur une superficie de 700 arpents de terre jusqu’ici sous culture de la canne à sucre. Les promoteurs qui avancent que la grande majorité des résidences à construire ont déjà trouvé preneurs parlent d’investissements directs étrangers de l’ordre de Rs 5 milliards déjà acquis.
Pour ce projet de développement foncier intégré qu’ils promettent respectueux de l’environnement, ces derniers prévoient la mise en terre sur toute la surface concernée de pas moins de 5000 arbres et arbustes alors que l’entretien du golf se fera à partir des eaux usées en provenance de la station de traitement de Grand-Baie.
En vue de la réussite du projet, les promoteurs misent beaucoup sur l’emplacement stratégique de ces terres identifiées dans cette zone de Mont-Choisy notamment située dans le voisinage immédiat des villages balnéaires et touristiques de Grand-Baie et de Trou-aux-Biches.
Il est même question, dans le cadre global de ce projet de développement foncier intégré, de raccorder l’autoroute du Nord à Pointe-aux-Canonniers sur une distance de 1,2 km. Selon les promoteurs, les travaux pour la phase initiale qui s’étendra sur deux ans devraient permettre la création de quelque 2000 emplois. Ils estiment qu’à son achèvement, 500 employés vivront directement ou indirectement du projet.
Invité d’honneur, mercredi après-midi, à la cérémonie de coup d’envoi des premiers travaux, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a favorablement accueilli le projet de la Compagnie de Mont-Choisy Ltée. Pour lui, ce projet de développement intervient dans une conjoncture où il est urgent de remettre le pays sur la voie du développement durable et, ainsi, renouer avec la prospérité.
Le chef du gouvernement s’est dit conscient que ce n’est pas sur la base de simples promesses mais en fonction de l’héritage légué aux générations futures que la postérité jugera l’action des autorités. Il devait lancer un appel aux promoteurs pour qu’ils mettent à contribution les petits entrepreneurs locaux dans le cadre de l’exécution du projet de développement.
Sir Anerood a, de même, souhaité que les riches acquéreurs étrangers des villas de grand luxe du projet de la Compagnie de Mont-Choisy Ltée participent pleinement, à l’avenir, au projet du gouvernement de faire de Maurice une destination de shopping hor-taxes.