L’inauguration d’un Sub-Hall hier après-midi dans le village de Petit-Paquet, Montagne-Blanche, a pris des allures de meeting politique surtout avec les interventions des candidats élus lors des élections générales de 2010. Le député de l’Alliance Lepep Dharmendar (Sudhir) Sesungkur s’est fait remarquer en commentant la situation économique, faisant comprendre que le gouvernement ne peut se permettre de créer 50 000 emplois d’un seul coup par manque de finances pour assurer les salaires. « GM pena pie larzan, li pa kass larzan lor pie », a-t-il fait comprendre à l’assistance.
Bien que marquée par plusieurs absences, entre autres celles des ministres Yogida Sawmynaden, Leela Devi Dookun-Luchoomun et Anwar Husnoo, cette cérémonie d’inauguration avait des airs de congrès de campagne électorale avec des discours principalement dominés par la politique et les sujets d’actualité. Le temps fort de l’intervention du député Dharmendar Sesungkur a été ses commentaires sur le problème du chômage. « Pa kapav pez enn take pou kree lanplwa. Boukou dimounn dir kifer pa pe kree lanplwa dan gouvernman. Nou pe kree, nou pe vinn avek enn seri program. Nou ena 6 000 à 7 000 job ki p kree dan pei. Me gouvernman kifer pa kapav kree 50 000 job enn sel kout ? Parski pou pey sa 50 000 dimounn-la, nou bizin ena larzan. Gouvernman pena pie larzan, Gouvernman pas kass larzan lor pie », dit-il. Pour le député du N° 10, le pays connaîtra le plein-emploi vers 2017 avec les projets qui seront prochainement réalisés, dont la transformation du port.
Dharmendar Sesungkur a balayé les critiques émises à l’encontre de l’Alliance Lepep et a demandé à la population plus de temps afin de permettre au gouvernement de réaliser les projets annoncés. « Sa bann dimounn ki pe vine kritik gouvernman zordi, sa mem bann dimounn ki ti au pouvwar sa pei la pandan de zane. E pandan sa long period la, zot finn less pei-la al ver la ruine. Zordi nou dan gouvernman depuis kelke mwa seman, eski enn gouvernman kapav rezoud tou problem an lespass de kelke mwa. […] Donn-nou letan pou fer nou program e met lord », a-t-il lancé.
Revenant sur les dernières élections générales, Dharmendar Sesungkur a réaffirmé que l’Alliance Lepep a été clairement mandatée par la population pour redresser le pays et que les présentes actions ne sont pas de la vendetta politique. « Kan lepep an desam inn desid pou fer sanzman, se parski zot inn plin avek sa ansyin rezim-la. Pei ti pe al ver la deriv. Fon piblik ti pe dilapide ek pei ti byin byin malade. […] Kan ou pran enn pei dan sa leta la ek ki ou pe met lord, ena dimounn pe dir ki pe fer persekision ek vandeta politik. Nou finn gagn enn manda kler avek lepep pou redress sa pei la e pou rekonstruir sosiete. Ou apel sa vandeta politik ? Kan gouvernman azir, ena dimounn pe met pwazon dan lespri lepep ek dir ki pe fer vandeta politik. Na pa rant ladan… »
Dharmendar Sesungkur s’est aussi attardé sur les rumeurs concernant la venue du “lion” Navin Ramgoolam dans la circonscription N° 10 pour d’éventuelles élections générales. « Ena kelke zour nou finn tand dir ki lion pe fer letour. Kan lion pe fer letour ena dimounn pe sote, pe panse pou gagn premie minis dan N° 10. Pa rant dan sa bann piez la. Eleksion pou fer dan sink an. Donn nou nou letan ! Lion pe fer letour avek enn sel obzektif : li panse ki li pou kapav retournn o pouvwar. Na pa krwar li pou fer mirak dan N° 10. Lion finn pass 23 zan dan N° 5. Ki li finn fer laba pou ki bannla mett li deor an desam ? »
Le ministre des Affaires, des Entreprises et des Coopératives, Soomilduth Bholah, également présent, a soutenu que le gouvernement Lepep a hérité des problèmes laissés par celui de Navin Ramgoolam, dont le taux de chômage. Il a aussi annoncé une série de développements à venir très prochainement.