L’une des circonscriptions les plus denses avec ses 50 936 électeurs inscrits, Montagne-Blanche/GRSE, a enregistré la participation de 35 candidats lors de ce Nomination Day, qui s’est déroulé à la SSS de Bel-Air. Outre le gros déploiement de moyens des deux principaux blocs politiques lors des rallyes respectifs, la journée s’est passée dans le calme, le tout dans une ambiance bon enfant.
Radhika Jagatsingh, fille de feu sir Kher Jagatsingh, ministre sous SSR, était l’une des premières candidates à se faire inscrire au SSS Bel-Air. L’unique représentante du MMSD était précédée des trois candidats du FSM. À l’ouverture du centre hier matin, la vingtaine de Senior Presiding Officers (SPO) de la Commission électorale se sont rapidement attelés à leurs tâches respectives. Aussi, au fur et à mesure que les candidats se sont présentés, le travail est allé de bon train.
Ajay Guness, Indira Seebun et Washil Maghoo, les trois candidats du PTr/MMM, portés par les nombreux partisans qui les accompagnaient le temps d’un rallye dans les rues de Bel-Air, ont cependant dû poireauter quelques minutes avant de faire leur entrée dans l’enceinte du collège. Raison : des étudiants du HSC passaient un examen. Aux alentours de 11h30, partisans, agents et sympathisants, précédés de danseuses de séga et de musiciens attifés de costumes flamboyants, ont accompagné les trois candidats, leurs proches et parrains dans le centre.
« Il est clair que nous allons vers une victoire éclatante ! », devait lâcher Ajay Guness, entouré de sa femme et de ses enfants. Candidat malheureux en 2010, il devait préciser : « Vre travay la kumanse aster… Ces prochains 15 jours, nous nous devons de rester mobilisés et d’être aux aguets ! » Washil Maghoo, le benjamin du trio, s’est pour sa part dit « optimiste » pour les jeunes. Le Campaign Manager Fareed Roojee était au four et au moulin pour les procédures d’enregistrement.
Quelques minutes plus tard, alors que l’ex-MMM déçu Vinay Hurdoyal se prêtait à l’exercice d’enregistrement, ses partisans du parti Réveil des Jeunes ont été rejoints par ceux de l’Alliance Lepep. Sudhir Sesungkur devait rappeler qu’en « tant qu’enfant de l’endroit, je veux servir mes amis, voisins et tous ceux qui vivent ici ». Rappelant que « on nous présente comme les trois néophytes », Kalyan Tarolah devait préciser : « Il est clair, avec la façon dont nos adversaires se sont fait huer dans les rues de Bel-Air, que c’est l’Alliance Lepep qui va vers une écrasante victoire ici et partout dans l’île ! »