Le village de Notre-Dame, Montagne-Longue, est secoué depuis hier après-midi par un véritable drame affectant deux familles proches. Kessow Buhorah, âgé de 58 ans et Fisheries Officer de son état, a été tué de plusieurs coups d’arme tranchante devant Jhugroo Store où il était descendu faire des provisions en fin de journée d’hier. Son agresseur, qui n’est autre que son cousin, Nageshwar Sanoo, pris de remords devait par la suite tenter de se suicider en ingurgitant une substance nocive sur les berges de la rivière à Baillache.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès des habitants du village indiquent que depuis dimanche, les relations entre les deux cousins avaient connu une nette détérioration. Des témoins avancent même qu’une violente prise de bouche entre les deux avait eu lieu ce jour-là. L’agresseur était, semble-t-il, rongé par une véritable rancune d’ordre conjugal.
Hier, la victime, qui habite à côté de Jhugroo Store à la route Royale, Montagne-Longue, était descendue en vue de faire ses provisions. Mais des sources policières font état que Kessow Buhorah et Nageshwar Sanoo ont consommé des boissons alcoolisées à l’intérieur de la boutique avant d’en venir aux mains sous la véranda.
D’autres témoins affirment que Kessow Buhorah a été interpellé par son cousin alors qu’il se trouvait à l’intérieur de la boutique. Et qu’une fois à l’extérieur, il a reçu un premier coup violent d’une arme tranchante. Il s’est affaissé et a reçu quatre à cinq autres coups. Un des témoins aurait tenté en vain de s’interposer.
Alors que des premiers soins sont prodigués au Fisheries Officer, qui saignait abondamment, en attendant l’arrivée du SAMU, Nageshwar Sanoo devait prendre la fuite à mobylette. La victime a été transportée d’urgence à l’hôpital de Montagne-Longue où son décès a été constaté. L’autopsie pratiquée par le Principal Police Medical Officer, le Dr Maxwell Monvoisin, à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) devait attribuer le décès à un « stabbed wound at the heart ».
Agissant sur la base d’une information selon laquelle l’agresseur présumé avait tenté de mettre fin à ses jours après cette agression mortelle, la police devait organiser une importante battue dans la région. Finalement, Nageshwar Sanoo a été retrouvé inconscient sur les berges de la rivière traversant la région. Il aurait ingurgité une importante dose d’insecticide. Sa mobylette et une arme tranchante, probablement celle du crime, ont été également retrouvées sur les lieux. Il a été transporté au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital, où son état inspire des inquiétudes.
Une enquête policière a été initiée.