La Mauritius Post a émis la semaine dernière quatre timbres-poste commémoratifs consacrés aux sites et monuments historiques. Cela coïncide avec la célébration de la journée internationale des monuments et des sites qui vise à encourager les communautés locales à prendre conscience de l’importance de leur patrimoine culturel.
Le premier timbre-poste est d’une valeur de Rs 5. Il est consacré à l’ancienne prison de Belle-Mare, dont les vestiges se trouvent sur les terres de la propriété de Constance La Gaieté. Le bâtiment en pierre de basalte a été édifié en 1783 et a servi à emprisonner des esclaves sous le Code Noir de 1723. Il se distingue comme étant une des rares constructions qui ont été aussi bien préservées à travers le temps.
Le deuxième, d’une valeur de Rs 9, est consacré au Château de Bel-Ombre qui fut construit sur les terres du Domaine de Bel-Ombre. De 1816 à 1833, Charles Telfair, naturaliste irlandais, qui vécut sur la propriété, a contribué largement au développement de ces terres, ainsi qu’à l’exploitation du bois provenant de la forêt de Bel-Ombre.
Le troisième, d’une valeur de Rs 10, est consacré à l’Ireland Blyth Building se trouvant au Bowen Square à Port-Louis. Ce bâtiment imposant de style colonial fait de pierres taillées, a été témoin de la croissance économique rapide de Maurice durant le 19e siècle grâce à l’envol de l’industrie sucrière qui généra un développement conséquent du commerce. Il fut construit en 1879. En novembre 1979, il devenait les locaux d’Ireland Blyth Ltd et, depuis 2007, il sert de bureaux à AfrAsia Bank Ltd.
Le quatrième timbre-poste d’une valeur de Rs 18 met en avant Le Batelage, l’ancien port de Souillac, un point stratégique durant l’occupation française. Le développement du Port de Souillac remonte à 1787 quand le gouverneur d’alors, le Vicomte François de Souillac, le dota des infrastructures adéquates pour faciliter l’accostage des voiliers et aussi pour fortifier le port. Il est aujourd’hui un site touristique important dans le sud du pays.
« J’espère que ces timbres ainsi que l’enveloppe du premier jour contribueront à une prise de conscience par rapport à la préservation de notre patrimoine », souhaite Giandev Moteea, CEO de Mauritius Post. L’enveloppe du premier jour est en vente au Bureau Philatélique situé au Port Louis Waterfront à Rs 85 l’unité. Elle sera aussi disponible à l’achat en ligne.