DOMINIQUE MERVEN

Assez de paroles, me suis-je dit au bout d’un mois. Alors je me suis mise à dessiner. Des dessins que je ne partage pas sur les zozos sociaux car je ne les fréquente pas. Je les offre aux lecteurs du Mauricien.

J’accompagne aujourd’hui ces morceaux confits d’une phrase de Charlie Chaplin : « L’humour développe notre sens des proportions et nous révèle que l’absurde rôde toujours derrière une gravité exagérée. »