Les automobilistes empruntant la route de Côte d’Or ont eu la désagréable surprise hier matin d’être pris dans un embouteillage monstre, du fait des travaux routiers entrepris dans les parages du nouveau morcellement du Sugar Investment Trust (SIT) Auréa. Un préposé du ministère des Infrastructures publiques indique que l’engagement de refaire la route, devant le morcellement concerné, a été pris par le SIT, précisant que les travaux dureront deux semaines à dater d’aujourd’hui. Le ministère de tutelle fera ensuite le nécessaire pour réasphalter la route au-delà des périmètres concernés par le SIT.
Tous les jours, ce sont des centaines de voitures qui empruntent la route de Côte d’Or, qui rallie les Hautes Plaines Wilhems, à partir d’Hermitage, à Moka et St-Pierre et, depuis peu, le Nord du pays par la nouvelle route Verdun–Terre-Rouge. Outre le mauvais état de la voie en dehors des périmètres de l’autoroute (Terre-Rouge Verdun) et du “St-Pierre Bypass”, dû aux travaux de construction du morcellement Auréa et, un peu plus loin, du Bagatelle Dam, depuis quelques jours, ce sont les deux voies, à certains niveaux, devant le morcellement en construction, qui sont fermées à la circulation pour des travaux de reconstruction de la route. Une voie provisoire, dans les champs de canne à sucre, a été ouverte sur quelques mètres en parallèle pour aider à la circulation. Cependant, ce matin, cette nouvelle voie n’était pas d’une grande aide. L’embouteillage a en effet commencé à partir du rond point de l’Hermitage sur plusieurs centaines de mètres, ce qui a provoqué la grogne des automobilistes. « C’est inacceptable qu’une route publique soit bloquée de la sorte à une heure de pointe. Ces travaux auraient dû être entrepris durant la nuit ou pendant le week-end », lance un automobiliste en colère, précisant être en retard alors que se tient une réunion importante. « Si nous prenons cette route, pourtant plus longue et malgré son état de délabrement, c’est pour éviter les embouteillages sur l’autoroute. Sans compter qu’on paie la “road-taxe”, et ce n’est certainement pas pour un tel service. C’est inadmissible ! » renchérit un autre usager, qui souhaite que « la situation revienne à la normale le plus rapidement possible ».
Les employés de la route, dont la tâche était de contrôler la circulation, ont eu fort à faire pour débloquer la situation ce matin. Les automobilistes sont restés bloqués sur ces quelques centaines de mètres pendant plus d’une demi-heure.
Selon un préposé au ministère des Infrastructures publiques, ces travaux devraient encore durer deux semaines. « Le SIT ne refera la route que devant le morcellement Auréa. Le ministère entreprendra ensuite des travaux pour l’autre partie de la route. »