Des habitants du morcellement Mohammed Ally, à Vallée-des-Prêtres, pointent du doigt une maison dont les travaux sont en suspens et qui sert de repaire aux drogués et aux jeunes qui font l’école buissonnière. Ils demandent aux autorités de prendre les mesures nécessaires pour prévenir la dégradation de l’environnement dans cette région.
À Shah Ahmad Noorani Lane, à Vallée-des-Prêtres, des habitants assistent malgré eux à la dégradation de l’environnement social. Ils allèguent qu’une maison dont la construction a été interrompue sert de refuge aux toxicomanes et aux élèves faisant l’école buissonnière. « Cela fait des mois que les choses ont commencé à dégénérer dans la région », dit un habitant. Des élèves s’y changeraient ainsi en vue de faire l’école buissonnière. « La police a déjà fait plusieurs descentes dans cette maison suite aux plaintes des habitants mais sans succès », dit notre interlocuteur. Les habitants réclament des actions sévères de la part des autorités en vue de résoudre cette situation.