Geraldo Verloppe, 26 ans, a péri noyé près des récifs du Morne mardi après-midi alors qu’il était parti chercher des casiers dans l’eau. Le jeune homme était en compagnie d’un ami âgé de 48 ans. Ils ont pris le bateau pour se diriger en dehors du lagon dans un lieu connu comme “la passe ambulante”. Même si la mer était agitée, le jeune homme s’est jeté à l’eau muni d’un masque et son tuba. Ne le voyant pas remonter à la surface après des longues minutes, son camarade l’a recherché dans une eau « sale » qui rendait la visibilité difficile.
Finalement, le quadragénaire l’a retrouvé sans connaissance à une dizaine de mètres sous l’eau. Il l’a ramené dans le bateau et s’est dirigé vers le bureau de la National Coast Guard (NCG) de la région pour chercher de l’aide. Une ambulance a été mandée sur place, mais un médecin devait noter que Geraldo Verloppe avait déjà rendu l’âme. Son cadavre a été emmené à la morgue de l’hôpital Victoria à Candos où le Dr Maxwell Monvoisin, assisté par le Dr Prem Chamane, a attribué le décès à une asphyxie par noyade. Ses funérailles auront lieu ce mercredi. Entre-temps, la police de La Gaulette, qui est en charge de l’enquête, a entendu le quadragénaire qui a accompagné Geraldo Verloppe. Il a été autorisé à partir après avoir consigné sa version des faits. Les enquêteurs ont écarté toute thèse d’acte criminel dans cette affaire.