La signature de l’accord de principe concernant le jumelage du paysage culturel du Morne (Maurice) et du lieu d’incarcération du premier président noir d’Afrique du Sud, Nelson Mandela, à savoir Robben Island (Afrique du Sud), tous deux classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, aura lieu le 18 juillet prochain à Robben Island, date d’anniversaire de Nelson Mandela. C’est ce qui ressort de différents discours prononcés mercredi à l’occasion du dévoilement d’une plaque portant le nom de Nelson Mandela, à La Tour Koenig, en présence entre autres d’une délégation du musée de Robben Island à Maurice et de Nomvuyo Nokwe, haut-commissaire sud-africain à Maurice.
Le ministre des Arts et de la Culture, Santaram Baboo, a remercié l’équipe de Robben Island pour leur déplacement dans le cadre de la préparation de la prochaine visite de la délégation mauricienne en Afrique du Sud et pour les différentes séances de travail concernant les avenues de coopérations éventuelles qui se présentent dans les deux lieux. Il affirme que Maurice « will make the most of it » et « souhaite bénéficier de l’expertise de l’équipe de Robben Island pour le développement du tourisme culturel et de renforcer des capacités dans le cadre des développements que le site mauricien sera appelé à gérer ». Lors de la cérémonie célébrant les 30 ans de la création du Centre Nelson Mandela pour la culture africaine, mercredi, Santaram Baboo a fait l’historique du projet jusqu’à sa concrétisation en rappelant que Nelson Mandela avait procédé à la pose de sa première pierre à La Tour Koenig. Pour lui, Nelson Mandela est « une source d’inspiration perpétuelle ».
Le vice-président de la République, Barlen Vyapoory, ancien haut-commissaire de Maurice en Afrique du Sud, a, lui, fait part de « la fierté de Maurice d’être jumelée avec Robben Island », un lieu, symbole de la lutte pour la liberté. Il se dit « sûr » que la coopération entre les deux pays et les deux sites leur permettront de faire mieux dans le contexte du tourisme culturel.
Pour sa part, le Chief Executive Officer p.i du Robben Island Museum, Mava Dada, a observé que le Centre Nelson Mandela pour la culture africaine, « is already implementing the twinning » entre les deux sites du patrimoine mondial. Il se réjouit de ce jumelage qui inaugure, selon lui, « une coopération pour la mise en place d’un certain nombre de projets favorisant la paix, la tolérance et la justice ». Le président du NMCAC, Nicolas Martin, son directeur, Jimmy Harmon, et le responsable de la recherche et de la documentation du centre, Stéphan Karghoo, ont aussi pris la parole pour exposer la mission et la vision du centre. La cérémonie était ponctuée de quelques activités culturelles.