Le Chief executive officer du Trust Fund for Excellence in Sports (TFES), Michael Glover, a déclaré à Week-End que c’est avec beaucoup de tristesse qu’il a appris la mort de l’haltérophile Yvan Pierrot le 1er janvier dernier.  » C’est une perte immense pour le sport mauricien « , a-t-il d’emblée fait remarquer. Il a ajouté avoir pris un sacré coup lorsqu’on lui a informé, tard dans la nuit du 31 décembre dernier, qu’Yvan Pierrot avait été victime d’un accident grave sur l’autoroute à la hauteur de Midlands en descendant vers Nouvelle France.
Michael Glover se souvient de l’haltérophile comme d’un garçon très appliqué et déterminé dans tout ce qu’il faisait.  » Yvan avait une conduite exemplaire. Il est d’ailleurs un exemple à suivre pour les sportifs de haut niveau. C’est un des meilleurs sportifs mauriciens de sa génération et c’est vraiment dommage qu’il ait connu un passage aussi éphémère « , a-t-il déclaré. Michael Glover se souvient aussi de la première fois qu’Yvan Pierrot est venu le voir dans son bureau à Rose-Hill accompagné de sa maman.  » Il m’avait fait part de son intention d’arrêter l’école.  Je lui en ai alors dissuadé et j’ai pu le convaincre de suivre une formation professionnelle. C’est ce qu’il a fait et grâce à sa détermination, il venait d’être reçu en tant qu’électricien « , a indiqué Michael Glover.
Ce dernier a ajouté qu’un mois et demi avant l’accident fatal, Yvan Pierrot était venu le voir pour lui faire part de ses intentions d’arrêter ses cours.  » Je lui ai demandé de continuer pour deux ans encore. Il avait accepté et devait reprendre ses cours le mois prochain. Malheureusement, il a connu une fin tragique « , a souligné Michael Glover. Selon lui, il est très important que la mémoire d’Yvan Pierrot soit honorée, lui qui avait réalisé une très grosse performance lors des compétitions en haltérophilie lors des 9es Jeux des Iles de l’océan Indien, à La Réunion. Il avait même été celui qui avait le plus impressionné en réalisant un total olympique de 324 kg, avec 142 kg à l’arraché, puis 182 kg à l’épaulé-jeté.
C’est ainsi que Michael Glover souhaite que la Mauritius Weightlifters & Powerlifters Association donne le nom d’Yvan Pierrot au centre national de Vacoas et ce, avec l’accord du ministère de la Jeunesse et des Sports.  » Yvan le mérite amplement. Il avait un talent fou et avait un brillant avenir devant lui. Le DTN Urdas Constatin avait fondé beaucoup d’espoir sur lui, notamment pour les Jeux olympiques de 2020 où il le voyait se qualifier « , a fait ressortir Michael Glover.
Le CEO du TFES souhaite aussi qu’une des bourses offertes par le trust puisse porter le nom d’Yvan Pierrot.  » Je soumettrai la proposition à mon comité. Le Yvan Pierrot Scholarship sera attribué à un athlète de haut niveau, pas nécessairement à un haltérophile. C’est une façon d’honorer le passage de quelqu’un qui est mort. C’est aussi une façon de se remémorer de la personne et pour tout ce qu’il a accompli pour son pays », a conclu Michael Glover.