Sheila Bappoo, ministre de la Sécurité sociale, a fustigé hier « ceux qui pratiquent du cheap politics » et a demandé à l’assistance de ne pas prêter foi à leur propos. C’était hier au Centre culturel Indira Gandhi à Phoenix à l’occasion du 50e anniversaire de la Marathi Oopkaree Sabha (MOS). Sheila Bappoo devait aussi montrer son appréciation pour l’intérêt démontré par les étudiants pour les études de langues orientales.
« C’est l’unité qui fait la force, a déclaré la ministre, et le gouvernement ira au bout de son mandat malgré les turbulences politiques. Le travail pour le progrès du pays a déjà été commencé et personne n’empêchera le gouvernement de terminer son mandat ». L’éducation des enfants, dit-elle, devra être une priorité dans l’agenda de chaque famille. Sheila Bappoo a aussi situé l’importance de la langue marathie dans notre société arc-en-ciel. Malgré la diversité des cultures, chaque langue a son importance, dit-elle, en déclarant avoir reçu confirmation du ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree que le nombre d’élèves qui apprennent les langues orientales est en hausse. La langue marathie sera aussi incluse dans le Enhancement Programme après les heures de classes. Elle a exprimé son appréciation pour le bon travail accompli par la MOS pour la promotion de la langue marathie et sa participation durant plusieurs années au festival d’art dramatique. Sheila Bappoo a aussi loué le sens de discipline et l’esprit d’équipe dont ont fait preuve les sociétaires de la MOS.
Manoj Pittea, le président de la MOS, a affirmé que la société a été créée en 1961 suite à la fusion de l’Oopkareenee Sabha de Curepipe, du Ved Mandir de Mare-d’Albert et de la Jagriti Sabha de Dagotière. La MOS organise régulièrement la célébration des fêtes religieuses comme le Ganesh Chathurthi, le Guddi Padwa, le Gondal, entre autres. Elle fait la promotion de la culture et la langue marathie dans ses six branches depuis plusieurs années au festival d’art dramatique en marathi et a remporté plusieurs trophées. Manoj Pittea a aussi annoncé la participation de la société dans la deuxième phase de la construction du Maharashtra Bhawan à Moka.
Balraj Narroo, le président de la Mauritius Marathi Mandali Federation, et qui vient d’être nommé président du conseil d’administration du CEB, a fait allusion aux critiques à son égard depuis sa nomination. « Il faut prendre la vie kouma li été. Les critiques doivent réfléchir à ce qui pe dire et écrire », a-t-il affirmé. Balraj Narroo se dit conscient des responsabilités liées à ce poste et soutient qu’il assumera au mieux de ses capacités.
Le programme s’est déroulé en présence du ministre de l’Éducation. Les meilleurs élèves du CPE, du SC, du HSC et du tertiaire ont été récompensés.
Vrindabye Naojee Cahannac a exécuté une danse classique. L’assistance a aussi eu droit à des numéros de danse exécutés par les artistes du groupe Shivaji Bhosle.