Poursuivi devant la Cour intermédiaire dans le cadre de l’affaire Boskalis sous une charge de « Public official using office for gratification » et « Aiding and abetting the author of a crime », Prakash Maunthrooa a été débouté. Son avocat, Me Roshi Badhain, avait logé, la semaine dernière, une motion d’arrêt des procédures en Cour suprême. Il voulait aussi que le procès contre son client et Siddick Chady, ainsi que l’autre procès contre Boskalis International BV, soient temporairement suspendus en attendant la décision de la Cour suprême suite à sa demande. Le bureau du Directeur des Poursuites Publiques avait formellement objecté à la suspension des travaux devant la Cour intermédiaire.
La Cour suprême s’est prononcée hier en faveur du DPP, représenté par Me Jean Michel Ah Sen, Ag Principal State Counsel, qui avait contesté cette demande. L’affaire contre Chady et Maunthrooa devait être appelée ce matin en cour intermédiaire alors que Boskalis, représenté par Jan Cornelius Haak, devra se présenter de nouveau devant la magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen vendredi.