« Nous n’avons aucune crainte ». C’est ce que le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo et la députée Nita Deerpalsing ont répondu suite à une question de la presse sur l’intention du leader de l’opposition, Paul Bérenger, de présenter une motion de censure contre le gouvernement si le Premier ministre ne rappelle pas le Parlement au plus vite. Pour les deux parlementaires travaillistes, même si l’alliance PTR/MMM est « off », « le PM continue son travail et nous de même ». Ils dressaient ce matin un constat des lieux d’une dizaine de projets routiers et infrastructurels dans la circonscription N° 18. Ceux-ci ont nécessité des investissements de quelque Rs 200 M au total. Parmi, une des plus grandes aires de stationnement avec une jauge de 200 places.
S’agissant de l’intention du MMM de tenir une manifestation devant l’Assemblée nationale tout en ralliant les autres partis de l’opposition si le Parlement n’est pas rappelé, Anil Bachoo a simplement répondu que « c’est son droit ». Quant à savoir si Nita Deerpalsingh ne regrette pas son ancien collègue, le leader du PMSD, Xavier Luc Duval, habituellement à ses côtés sur les projets infrastructurels à Quatre-Bornes, la députée rouge a répondu : « Xavier-Luc Duval a décidé de quitter le gouvernement. C’est son choix, mais nous devons continuer notre travail. D’autant que j’ai désormais plus de responsabilités sur mes épaules. »
Dans le véhicule qui transportait le ministre Bachoo, la députée Deerpalsing, les officiers de la National Development Unit (NDU) et de la Road Development Authority (RDA), les deux parlementaires rouges n’ont pu éviter de commenter l’actualité politique, notamment un article d’un quotidien du matin mentionnant que sir Anerood Jugnauth refuserait un Remake 2000 et qu’il ne voudrait plus entendre parler du leader des mauves. « Mo tan dir pa pou koz ar li », devait lâcher Nita Deerpalsing, qui devait être reprise par son collègue : « Be wi. Si li koz ar li, so nivo pou bese. »
La conversation devait continuer, mais en privé, l’un et l’autre se susurrant des mots à l’oreille. Une dizaine de projets dans la circonscription N° 18, notamment à Quatre-Bornes et Candos, devrait être concrétisée d’ici à la fin de l’année, a indiqué Anil Bachoo. D’abord, un espace de 200 parkings à l’arrière de la foire de Quatre-Bornes qui sera doté de lampadaires modernes. Au coût de Rs 8, 2 M, le projet devrait parvenir à terme mi-septembre. Selon Anil Bachoo, les travaux avaient accumulé du retard dans cette circonscription à cause d’autres travaux de tout-à-l’égout. « Nous avons commencé par rénover la route Saint Jean et l’avenue des Tulipes et avons connecté l’avenue Hillcrest à l’autoroute. Ce qui est chose faite ». La liaison Hillcrest Avenue/autoroute, selon les députés, fait désormais épargner bien du temps aux habitants au quotidien.
Autre gros projet au coût de Rs 72 M : la rénovation et l’embellissement de l’avenue Hillcrest, à Quatre-Bornes, qui s’étend sur quelque 1,5 km. La route sera élargie et bénéficiera de nouveaux drains. Le contrat a été alloué à Gamma. « Les deux bordures de la route seront refaites et l’espace vert au milieu de l’avenue sera embelli. Actuellement, il y a des arbres dont les racines ont endommagé la route. Ils seront remplacés par d’autres, plus appropriés pour cet endroit », explique Nita Deerpalsing.
La députée s’est réjouie de l’ancien projet, le Sodnac Wellness Park, qui selon elle est un « vrai succès ». Il ne reste, ajoute-t-elle, qu’à faire fonctionner les lampadaires. Un espace plus ou moins similaire sera aménagé, dit-elle, à La Source.
Les autres endroits touchés par ces projets de rénovation, d’agrandissement et de nouveaux drains sont les avenues Pasteur, Capucine, Murray, Berthaud et avenue Malartic, entre autres.