Une équipe composée de quatre Mauriciens, nommément Damien Momplé, Vincent Abel et les frères Duvivier, Yannick et Thierry – ce dernier vit à La Réunion depuis sept ans – a réalisé une très belle performance lors du 24 heures Méryno-Smith, disputé le week-end dernier, sur le circuit de la Jamaïque, à l’île de La Réunion. Cette équipe a pris la troisième place au général avec un total de 1585 tours, alors que l’équipage réunionnais Naze-Boyer-Chéron-Fontaine a remporté cette course avec un total de 1659 tours. Il convient de souligner que ce dernier a concouru dans une catégorie nettement supérieure (Proto) à celle des Mauriciens qui étaient en lice en 125cc 4 temps. Une catégorie dans laquelle ils se sont imposés. A noter que les Mauriciens ont également remporté le championnat d’endurance dans la catégorie Maxi Sport.
Cette belle performance a d’ailleurs été répercutée dans la presse réunionnaise, notamment dans Le Quotidien  de lundi dernier qui a indiqué que « le quatuor a su gérer de main de maître cette épreuve. » Selon un des pilotes, Damien Momplé, la course s’est très bien passée. « C’était une course de gestion et à la fois de rapidité. Je dois aussi dire qu’à force de rouler, nous avons bien maîtriser le circuit. Nous avons ainsi pu comprendre les astuces du circuit et à partir de là, nous avons été compétitifs face aux Réunionnais », a-t-il déclaré. Damien Momplé a ajouté que l’équipe mauricienne était très homogène et la communication a très bien passé entre les quatre pilotes. Selon lui, cela a fait la force de l’équipe. « De plus, nous avons roulé dans un bon rythme. Nous sommes aussi très contents d’avoir réalisé notre meilleur tour en 49″647, alors que le vainqueur a lui réalisé 48″602 », soutient-il.
Pour ce dernier, cela a été une expérience fantastique que de terminer à la troisième place au général et premier dans la catégorie 125cc 4temps. « Grâce à ces bonnes performances que nous avons remporté le championnat d’endurance de cette catégorie. C’est un exploit et nous  sommes tous très fiers d’avoir fait honneur à Maurice », a déclaré Damien Momplé. Ce dernier a  fait remarquer qu’en février dernier, il a roulé avec Thierry Duvivier lors d’une épreuve de trois heures d’endurance et s’est imposé avec trois tour d’avance sur les Réunionnais. En mai dernier,  Damien Momplé et les frères Duvivier ont roulé dans un huit heures d’endurance et ont terminé à la troisième place  avec deux tours de retard sur le premier. « La course s’est très bien passée. Malheureusement, nous avons connu quelques petits soucis mécaniques », a expliqué notre interlocuteur.
Damien Momplé a fait remarquer que la décision de participer à des courses à La Réunion a été motivée par le fait qu’il n’y a plus de course, à Maurice. « Nous ne pouvons pas nous permettre de stagner. La moto c’est notre passion et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’aller participer à des courses à La Réunion », a-t-il souligné. Ce dernier a  aussi déploré le fait  que les jeunes sont livrés à eux-mêmes dans la mesure où il n’y a plus de circuit à Maurice. « C’est inadmissible que les passionnés de la moto ne peuvent s’exprimer selon les règles. Je trouve aussi dommage  que de talentueux pilotes ne peuvent s’exercer sur un circuit reconnu par l’Etat », a déclaré Damien Momplé.
Par ailleurs,  Damien Momplé a ajouté que cette équipe poursuivra l’aventure réunionnaise l’année prochaine et que pour sa part, il compte également participer au championnat de vitesse de La Réunion qui sera couru en cinq épreuves. Selon lui: « J’ai préparé une Aprilia motorisée Bidalot de 80cc qui roulera dans la catégorie Maxi boîte. Ce championnat va me permettre de parfaire mon apprentissage , car il n’est jamais facile de rouler face aux Réunionnais et qui plus est, sur leur circuit. Il n’empêche que nous sommes déterminés à bien faire et aussi à faire honneur à notre pays. »