Theuns Holtshousen, de CaseWare Africa, en compagnie de Sudhir Newraj et Nooredin Mohit, respectivement CEO et Chairman du MIPA

Le Mauritius Institute of Professionnal Accountants (MIPA) a signé un Memorandum of Understanding (MoU) avec CaseWare Africa. Cet accord permettra aux membres de l’institut, notamment les auditeurs, d’avoir accès à un tarif forfaitaire à des solutions digitales en vue de faciliter leur travail. Une démarche qui s’insère dans la stratégie visant à automatiser tous les audits avant fin 2020.

En effet, selon le Financial Reporting Council, tous les auditeurs titulaires d’une licence ou partenaire dans un cabinet d’audit doivent, dans un délai d’un an à compter de la date de leur autorisation par la FRC, disposer d’un outil d’audit informatisé prenant en compte toutes les exigences des normes internationales. Le partenariat avec CaseWare s’insère donc dans cette démarche. Cette semaine, les spécialistes des solutions d’audit de CaseWare Africa ont d’ailleurs présenté aux professionnels locaux les principes clés du logiciel d’audit développé par cette firme et qui contribuera à mettre en œuvre l’automatisation de toutes les pratiques d’audit à Maurice.

Cette démarche, indique Sudhir Newraj, CEO du MIPA, réduira « considérablement » la paperasse, la duplication dans le travail et les erreurs. « Un fichier manquant ou un “unclear paper trail” peut prendre plus de temps à l’auditeur et rendre son travail plus fastidieux. Les délais imposés à un auditeur signifient parfois que des informations peuvent manquer ou s’avérer incomplètes, en particulier si un problème survient et retarde l’accès aux détails vitaux. Cela signifie que des non-conformités peuvent être omises, ce qui pourrait se transformer en risques commerciaux plus importants et plus coûteux pour l’entreprise concernée », explique le CEO du MIPA. Via un logiciel approprié, la compilation même des données se fera de manière « plus simple » et « plus rapide », réduisant ainsi les risques d’erreurs. « Thus the auditing period does not require you birning the midnight oil at the office », ajoute Sudhir Newraj. Rappelons que le logiciel de CaseWare Africa est utilisé dans plus de 130 pays et par plus de 500 000 professionnels. Theuns Holtshousen, Business executiveAfrica markets de CaseWare Africa, explique que « suivant votre décision d’automatiser tous les audits d’ici 2020, nous avons eu des discussions avec le MIPA pour voir comment intervenir sur le plan technologique avec nos solutions digitales ».

Il poursuit : « Vu le nombre de pays où nos solutions sont utilisées, nous participons à relever le niveau des audits dans le monde entier. Nos solutions sont adaptées à toutes les normes comptables connues mais peuvent aussi s’adapter à certaines pratiques et contenus spécifiques à certaines juridictions. »